Fertilité

Préservation de la fertilité

Préservation de la fertilité
Préservation de la fertilité

Pourquoi ne pas préserver votre fertilité ?

C’est peut-être une solution que vous ne connaissez pas encore, mais préserver sa fertilité est aujourd’hui une des avancées majeures en Reproduction Assistée. Cette technique permet de conserver la qualité des ovocytes d’une jeune femme, pour leur utilisation dans le futur, sans perdre les possibilités de grossesse.

Remettre son projet bébé à plus tard

Il est aujourd’hui difficile de pouvoir se projeter dans l’avenir et décider de fonder sa propre famille, en vue de la situation sociales et économique actuelle, notamment à cause de la crise du Coronavirus.

Cette crise est d’autant plus dure pour les jeunes adultes, souhaitant construire leur avenir et devenir indépendant économiquement. On observe ces dernières années que l’âge moyen pour avoir un premier enfant augmente chaque année et est maintenant supérieur à 30 ans, selon les données de l’Institut National de Statistiques (INE). Au contraire, le nombre d’enfant par famille décroit chaque année.

Malheureusement, l’âge moyen pour avoir un premier enfant n’est pas en accord avec l’âge le plus fertile de la femme, qui se situe entre 20 et 35 ans. Nous savons que les possibilités pour obtenir une grossesse naturelle baisse chaque année à partir de 35 ans, et cela est dû à la baisse de la réserve ovarienne et la présence de malformations génétiques sur les ovocytes vieillissants.  On remarque d’ailleurs dans notre clinique, IVF-Spain Madrid, que plus de la moitié de nos patientes   nous consultent pour une infertilité due à l’âge maternel.

Sur ce point, il existe cependant une grande méconnaissance de la fertilité féminine, ce qui implique que la préservation d’ovocytes n’est pas encore perçue comme une solution pour beaucoup de jeunes femmes. Les patientes apprennent souvent bien trop tard que la fertilité commence à baisser à partir de 35 ans, et que leurs chances de grossesse s’amoindrissent donc avec le temps.

Quel traitement est nécessaire pour la préservation de la fertilité ?

 La technique de préservation de la fertilité est sans nulle doute un des apports majeurs en Reproduction Assistée, puisqu’elle permet de conserver sans abîmer les gamètes de la femme, et de les utiliser dans le futur lorsque la patiente le décide et souhaite fonder sa famille.

Le protocole à suivre pour la préservation de la fertilité est en fait une stimulation ovarienne, à base d’injection hormonale, pour ainsi obtenir un bon nombre d’ovocytes au cours d’une ponction folliculaire (aspiration des ovocytes), une intervention indolore, puis la congélation par vitrification des ovocytes obtenus pour leur conservation dans le temps.

La technique de vitrification, qui est en fait une congélation ultra-rapide, permet de garder la qualité intacte des ovocytes, à une température de -196ºC, jusqu’à ce qu’ils soient dévitrifiés (ou décongelés).

La technique de vitrification a évolué et s’est améliorée au cours des années, et on arrive aujourd’hui à des taux de survie des ovocytes après dévitrification, proches du 100%, sans qu’il n’y ait d’altération sur leur qualité.

La préservation de la fertilité pour l’homme et la femme consiste en la vitrification des gamètes. Cependant, la différence réside en l’obtention des gamètes, puisque le protocole est beaucoup plus simple chez l’homme. Vous trouverez ci-dessous l’explication des deux protocoles.

Préservation de la fertilité : comment ça se passe ?

 Avant toute chose, il sera important de vérifier la fertilité de la femme, avec des examens diagnostiques permettant de connaître la réserve ovarienne actuelle.

Les 3 étapes de la vitrification d’ovocytes :

  1. Traitement hormonal >> Il s’agit là de la stimulation ovarienne, à l’aide d’injections hormonales, qui permettra le développement d’un bon nombre de follicules et donc l’obtention d’un maximum d’ovocytes pour leur conservation. Toute cette stimulation sera suivie échographiquement pour contrôler la réponse ovarienne.
  2. Obtention des ovocytes par ponction ovarienne >> Lors de la dernière échogaphie de contrôle, nous pourrons choisir le bon moment pour enclencher l’ovulation et programmer la ponction ovarienne, intervention pendant laquelle la patiente sera endormie et ne sentira rien. Tous les follicules seront percés pour en obtenir le liquide interne contenant les ovocytes.
  3. Vitrification des ovocytes >> Les ovocytes obtenus seront analysés en laboratoire et préparer pour la vitrification. Ils seront mis en contact avec un liquide protecteur puis placés dans un nitrogène liquide à -196ºC pour procéder à leur vitrification ou cryopréservation. Ensuite, la patiente pourra choisir à n’importe quel moment de les dévitrifier pour une future Fécondation in vitro.

La préservation de la fertilité : comment ça se passe pour l’homme ?

 Il existe également des examens diagnostiques pour vérifier la capacité reproductive des gamètes mâles, et ils doivent être faits avant tout projet de préservation de la fertilité. Il s’agira d’un spermogramme pour le comptage, et l’observation des spermatozoïdes (morphologie et vitesse de déplacement).

Pour optimiser le diagnostic, nous conseillerons également un spermogramme avancé, on l’on pourra étudier :

  • La fragmentation de l’ADN spermatique.
  • Chromosome Y.
  • Cellules germinales non matures
  • La présence de spermatozoïdes apoptotiques.
  • L’équilibre entre la production de ROS et activité antioxydante.

Grâce à ces examens approfondis, nous pourrons décider de la faisabilité et l’utilité de la technique de la vitrification du sperme. Cette technique est pour la plupart des cas utilisée pour des patients oncologiques devant suivre un traitement agressif comme une chimiothérapie ou radiothérapie.

La préservation de la fertilité : est-ce une technique sûre ?

Cette technique est difficile à chiffre en termes de réussite puisqu’elle dépendra du nombre d’ovocytes obtenus et de l’âge de la patiente. Cependant, la plupart des spécialistes conseillent l’obtention de 15 à 20 ovocytes, pour une femme en âge fertile. Avec ce résultat, nous pourrons ensuite espérer 80% de chances de réussite avec une fécondation in vitro.

La conservation par vitrification est une technique sûre pour la future grossesse et la santé du bébé. C’est-à-dire qu’elle ne provoque pas d’altérations génétiques sur les ovocytes et les conserve intacts dans le temps.

Il est important de souligner cependant que la vitrification ne garantie pas une future grossesse, mais c’est cependant une chance pour la femme de pouvoir utiliser ses propres gamètes à un âge où ses ovocytes actuels ne le permettra peut-être pas.

C’est pour cela que la vitrification doit être recommandée assez tôt dans l’âge fertile de la femme, pour optimiser ensuite les chances de grossesse par fécondation in vitro, pour ainsi conserver une qualité optimum et une bonne quantité d’ovules.

Sensibiliser et informer sur cette technique et la possibilité de préserver sa fertilité est primordiale, pour que chaque situation personnelle ne soit plus un frein pour fonder une famille. La diminution de la réserve ovarienne et la capacité de reproduction dus à l’âge de la femme ou de graves pathologies comme un cancer, pourront donc trouver une solution dans la vitrification d’ovocytes, permettant ainsi le report de la maternité.

Si vous êtes intéressés par la préservation de la fertilité et souhaitez avoir l’avis d’un spécialiste dans votre cas, n’hésitez pas à nous écrire et commencer les démarches.

ProcreaTec

At ProcreaTec, we understand the road toward a healthy pregnancy is not always easy. Through this blog, we want to reach out to all who are struggling on the path of infertility to find support. If you have any questions or would like to tell us about your situation, you can comment on the posts or send us an e-mail.
If you would like to learn more about our clinic, we invite you to visit our website en.procreatec.com
ProcreaTec: converting patients into parents.

Catégories

Formulaire

Archives

Share This