Facteur Feminin Facteur Masculin Fertilité Infertilité PMA Uncategorized

Qu’est-ce que l’infertilité inexpliquée?

L’infertilité inexpliquée

L’infertilité « inexpliquée » ou dite « d’origine inconnue » touche environ 15% des couples en cours de traitement PMA. On parle d’infertilité inexpliquée lorsqu’après des premiers examens de base, les médecins spécialistes ne trouvent pas de causes apparentes aux échecs d’implantation embryonnaire et grossesse.

Les examens de base pour expliquer l’infertilité :

Lorsque des patients n’arrivent pas à obtenir de grossesse après 1 an d’essais naturels et des relations sexuelles fréquentes, nous devons avant tout vérifier le bon fonctionnement des organes reproducteurs du côté de l’homme et de la femme :

  • Troubles de l’ovulation : l’absence d’ovulation ou l’irrégularité de celle-ci peuvent rendre difficile l’obtention d’une grossesse. Il est donc important de vérifier cela et de le corriger simplement, le cas échéant. Le gynécologue pourra vérifier les cycles de la patiente par échographie et contrôle hormonal.
  • La perméabilité des trompes : pour que le spermatozoïde puisse rencontrer l’ovule, les trompes doivent être perméables, c’est-à-dire qu’elles doivent laisser un passage dégagé pour les deux gamètes. Nous vérifions cela grâce à l’hystérosalpingographie.
  • La cavité utérine doit être prête à accueillir l’embryon, sans qu’il n’y ait d’obstacle, comme des kystes, ou de l’endométriose sur les parois qui généraient à l’implantation.
  • La qualité du sperme: du côté de l’homme, la réalisation d’un spermogramme est indispensable à un bon diagnostic.

Les avancées en Reproduction Assistée donnent de plus en plus d’explications

L’infertilité inexpliquée trouve néanmoins de plus en plus de réponse grâce aux avancées dans le domaine de la reproduction assistée. Beaucoup de cas d’infertilité sont maintenant mieux diagnostiqués et arrivent à obtenir une grossesse saine. C’est le cas par exemple des patientes présentant un bon pronostic apparent, mais à qui leur spécialiste recommandera de suivre un traitement de FIV.

Les avancées en PMA ont permis de comprendre et prendre en compte beaucoup plus de facteurs pour un bon diagnostic :

  • La génétique : l’explication la plus courante.

La génétique revient de plus en plus comme étant la cause d’échecs d’implantation et de fausses-couches. Il est donc important de vérifier si l’homme et la femme ne sont pas porteurs d’altérations chromosomiques (à l’aide de leur caryotype) ou si les embryons ne sont pas porteurs de malformations (par le Diagnostic Génétique Préimplantatoire). C’est un domaine très vaste, de mieux en mieux contrôlé, où nous avons encore beaucoup à apprendre et à découvrir et qui permet d’améliorer considérablement les résultats de traitements de reproduction assistée.

  • L’endomètre : réceptivité déplacée dans 28% des cas

On le dit souvent : pour qu’un traitement de PMA marche, il faut un bel embryon et un bel endomètre. L’endomètre est le plus souvent observé par échographie, mais dans certains cas, il faut pousser l’étude et vérifier la réceptivité de celui-ci. Cela passe par une biopsie de cette partie de l’utérus, faite à un moment précis, pour vérifier si elle réunit toutes les conditions pour l’implantation de l’embryon. C’est ce qu’on appelle le test Er-Map de réceptivité de l’endomètre. Sur les femmes ayant réalisé ce test, nous avons remarqué que 28% présentaient une réceptivité déplacée, c’est-à-dire que l’endomètre n’était pas prêt pour l’implantation. Il faudra alors corriger le protocole avant le transfert d’embryons pour ces cas-là.

  • L’irrigation de l’utérus : le bilan de thrombophilie

C’est ce qu’on appelle également le « bilan de fausse-couche ». Habituellement réalisé en cas de fausses-couches à répétition, on le conseille maintenant en cas de défaut d’implantation. Il permettra de déterminer si la femme présente une bonne circulation sanguine, pour réussir à irriguer correctement l’utérus et préparer ainsi l’implantation de l’embryon. Même si une femme présente un bilan de coagulation correcte, elle peut présenter des altérations thrombophilies qui ne sont pas détectables dans une analyse de base.

  • La psychologie a son importance

Le fait de tomber enceinte et porter en enfant n’est pas anodin, et certains spécialistes parlent de blocage psychologique. Il n’y a bien sûr pas d’explication physique à ce blocage, mais la prise en charge du patient est très importante pour la bonne réussite d’un traitement de PMA. En mettant en confiance nos patients, et en les accueillant dans un espace bienveillant, nos spécialistes arrivent à réduire les niveaux de stress tellement nuisibles à une grossesse.

La clinique ProcreaTec  est spécialiste en cas complexes et en infertilité inexpliquée. Notre personnel médical pourra répondre à vos questions et vous conseiller sur votre diagnostic, en se souciant toujours du cas par cas. Envoyez-nous votre message.

ProcreaTec

At ProcreaTec, we understand the road toward a healthy pregnancy is not always easy. Through this blog, we want to reach out to all who are struggling on the path of infertility to find support. If you have any questions or would like to tell us about your situation, you can comment on the posts or send us an e-mail.
If you would like to learn more about our clinic, we invite you to visit our website en.procreatec.com
ProcreaTec: converting patients into parents.

Catégories

Formulaire

Archives

Share This