Nouvelles Reproduction Assistée

Le futur de la Reproduction Assistée

futur de la reproduction assistée

Le domaine de la reproduction assistée est en constante évolution et nous voyons de plus en plus de nouvelles techniques dans le but d’améliorer les résultats pour les patients. Nous avons interrogé le Dr. Jennifer Rayward sur le futur de la reproduction assistée, et son avis est clair : la génétique sera le centre des traitements.

Les tests génétiques pour les deux futurs parents

Pour les traitements de FIV, où l’on utilise les propres gamètes du couple (c’est-à-dire sans don), la tendance dans les années à venir sera d’analyser le couple génétiquement avant chaque traitement, pour ainsi écarte d’éventuels troubles chromosomiques. Le test le plus courant est le caryotype sanguin, qui permet de vérifier la structure des chromosomes et détecter des syndromes comme le X-fragile.

Un caryotype sur les spermatozoïdes est également possible, c’est le test de FISH. Même si le caryotype sanguin est normal, il peut y avoir des anomalies sur les chromosomes et c’est ce qu’il faudra vérifier en cas d’infertilité.

Les tests génétiques sur les embryons obtenus

Le Diagnostic Génétique Pré-implantatoire est une technique diagnostique qui va se développer de plus en plus dans les années à venir. Cela permet de vérifier les altérations génétiques des embryons déjà formés, pour ne transférer que les embryons sains.

Ce Diagnostic n’est pour l’instant conseillé que dans les cas de nombreux échecs de FIV, de femmes de plus de 40 ans ou lorsqu’un des deux parents est porteur d’une malformation génétique connue. Mais le futur de la reproduction assistée sera d’utiliser de plus en plus de test jusqu’à devenir systématique.

RDV gratuite procreatec

L’objectif principale : obtenir un embryon sain

Les traitements de reproduction assistée tendent de plus en plus, non pas à l’obtention d’un grand nombre d’embryon, mais l’obtention d’un embryon sain. Grâce aux tests génétiques préalables, les traitements auront pour but de transférer un seul embryon avec un bon pronostic d’implantation et de grossesse à terme.

Jusqu’à maintenant, pour un traitement de FIV sans DPI, les embryons obtenus étaient donc transférés mais sans en connaître la génétique. Les embryons porteurs d’une malformation étaient alors voués à un échec d’implantation ou à une fausse-couche.

Grâce au DPI, nous évitons ainsi les fausses-couches et les transferts qui n’auront finalement pas abouti en une grossesse à terme.

Nous verrons dans le futur donc, une réduction du nombre d’embryons obtenus, car seuls les embryons sains seront conservés.

La préconisation, avec des embryons testés, sera le transfert d’un seul embryon (SET) avec de bonnes chances de réussite et une réduction des grossesses gémellaires.

Une réduction du temps de traitement jusqu’à la grossesse

Grâce à l’étude préalable sur le couple et les embryons, le temps de traitement avant l’obtention d’une grossesse sera donc réduit.

Si l’on prend l’exemple d’un couple ayant obtenu 5 embryons après une FIV, il faudra donc peut-être aujourd’hui attendre 5 transferts avant de finalement transférer l’embryon sain du lot. Avec le DPI, nous saurons tout de suite quel embryon sera le bon et il ne suffira d’un seul transfert pour arriver à l’objectif.

Il peut bien sûr arriver des cas où il n’y ait aucun embryon sain après une FIV. Il faudra alors, dans ces cas-là parler avec l’équipe médicale pour connaître les solutions pour un futur traitement.

En cas d’échec de transfert : l’étude systématique de l’endomètre

Si le test de grossesse est négatif après le transfert d’un embryon sain, la tendance dans le futur sera directement de contrôler la réceptivité de l’endomètre. De nombreux examens existent dans l’actualité et ont démontré de bons résultats quant à l’amélioration des taux d’implantation. Si le problème n’est pas génétique, il faudra alors rechercher du côté de l’utérus et proposer le test ERA à chaque patiente.

Le futur de la reproduction sur les cinq ans à venir est donc d’arriver à un transfert sain. Il existe encore de nombreuses études en cours sur les recherches génétiques et l’analyses non-invasive des embryons. La génétique est un formidable outil pour lutter contre l’infertilité mais relève aujourd’hui des défis éthiques auxquels nous devront faire face.

ProcreaTec est une clinique engagée dans la recherche et l’amélioration des protocoles de traitements et des résultats. Chaque patiente sera étudiée au cas par cas et nous proposerons les examens correspondants pour arriver à une grossesse saine. Demandez votre diagnostic gratuit et sans engagement avec notre équipe de plus de 25 ans d’expérience.

Cet article pourrait vous intéresser: Quels sont les tests génétiques possibles?

ProcreaTec

At ProcreaTec, we understand the road toward a healthy pregnancy is not always easy. Through this blog, we want to reach out to all who are struggling on the path of infertility to find support. If you have any questions or would like to tell us about your situation, you can comment on the posts or send us an e-mail.
If you would like to learn more about our clinic, we invite you to visit our website en.procreatec.com
ProcreaTec: converting patients into parents.

Catégories

Formulaire

Archives