Centre de Reproduction Assistée Don d´ovocytes Reproduction Assistée

Epigénétique et don d’ovocytes

epigénétique

Le passage au don d’ovocytes n’est jamais simple pour la plupart des patientes et elles doivent avant accepter de renoncer à leurs propres gênes, comme s’il s’agissait d’un deuil génétique. Les connaissances sur l’épigénétique, bien qu’encore minimes sont néanmoins très intéressantes pour aider ces patientes à prendre une bonne décision.

L’épigénétique, qu’est-ce que c’est ?

Le Dre. Estefanía Rodríguez spécialiste en PMA nous aide à répondre à cette question. Pour bien comprendre, il existe l’ADN qui ne peut pas être changé, puis la fonction des gènes qui peut changer sans altérer l’ADN.

L’épigénétique étudie donc ces changements dans la fonction génétique, qui peuvent intervenir grâce à des facteurs externes et environnementaux, sans changer l’ADN du futur bébé.

Le Dre. Estefanía Rodriguez observe que ces changements interviennent depuis la formation de l’embryon et pendant toute la vie d’une personne. Nous sommes tous le résultat d’interactions de nos gènes avec ce qui nous entoure, et l’épigénétique est présent pendant toute notre vie, selon où nous vivons, ce que nous faisons… sans    que notre ADN ne soit modifié.

Lorsque nous parlons de facteurs externes, ce que l’on mange, le stress, les changements hormonaux, notre hygiène de vie sont des exemples qui pourront modifier notre épigénétique en bien ou en mal.

L’épigénétique aura donc ensuite des répercutions sur notre physique, mais pas seulement puisque notre mode de vie pourra avoir une influence sur les prévalences à des pathologies comme l’obésité, les problèmes cardiaques ou encore le diabète.

À quel moment l’épigénétique se modifie ?

Lors d’une grossesse, le mode de vie de la mère est également important dans la modification de l’épigénétique puisque des fonctions génétiques spécifiques peuvent être modifiées. C’est le cas par exemple dans le cas de transmission de maladies comme l’obésité ou encore le diabète.

L’épigénétique, comme son nom l’indique, va donc au-delà de la génétique en elle-même. On parle ici de lecture des gènes. Pour bien comprendre cela, il faut connaître la structure de l’ADN, dont nous parlions sur notre article sur le test génétique préimplantatoire. Chaque gène est présent en double (une copie venant de la mère et une autre du père génétique), et ils se lisent donc toujours à deux. Mais il existe une centaine de gènes pour lesquels seule une des deux copies est prise en compte, et c’est ce qu’on appelle l’empreinte génétique.

Sur ces gènes-là, si la lecture se fait sur les 2 copies ou sur aucune de ces copies, on parlerait alors de syndromes comme Angelman, Beckwith-Wiedemann, Silver Rusell ou encore Prader-Willi.

En ce qui concerne les changements dans l’épigénétique, nous avons vu qu’ils intervenaient pendant toute la vie d’une personne, mais des changements importants s’effectueraient pendant les périodes de préimplantation de l’embryon, puis durant la grossesse, l’allaitement, l’enfant et l’adolescence.

Le rôle de l’épigénétique lors d’un don d’ovocytes.

L’épigénétique intervient durant toute la vie mais elle a une particulière importance pendant la grossesse, car l’interaction avec l’extérieur est directe : le bébé sera complétement dépendant du corps et des apports de la mère. Même si les gamètes ne seront pas celle de la mère qui portera l’enfant, il y aura inévitablement un échange qui se créera et donc une modification au niveau de l’épigénétique, qui aura ensuite une répercussion sur la santé et le physique du futur bébé.

Chez IVF-Life, nos professionnels sont conscients de l’importance de l’information que les patients recevront lors d’un don d’ovocytes et ce don ne sera dons pas le seul facteur déterminant dans la construction de l’enfant, sinon tout ce qu’il recevra avant et après sa naissance.

Quels sont les apports de la mère à l’embryon ?

C’est un fait : la mère qui portera l’enfant pourra modifier l’épigénétique de l’enfant. Tout ce qu’elle fera pendant la grossesse aura une influence : hygiène de vie, alimentation, pollution, agents toxiques. Tout cela sera transmis à l’enfant pendant son développement dans l’utérus maternel.

Le don d’ovocytes et don d’embryon : deux techniques avancées

L’épigénétique observe donc un lien biologique entre la mère et l’enfant, pendant la grossesse, et qui pourrait donc arriver à modifier la lecture génétique de l’ADN. Tout ce que la mère et l’enfant partageront pendant ces 9 mois aura donc une influence.

L’épigénétique et d’autant plus intéressante lorsqu’on parle de don d’ovules, don d’embryons, ou don de sperme.

Le don d’ovocytes par exemple, est un traitement de fertilité qui consiste en féconder en laboratoire les ovules d’une donneuse pour obtenir une grossesse. Il s’agit d’un traitement sûr et qui présente des taux de grossesse élevés.

Ce traitement est de plus en plus demandé par les patientes qui ne peuvent plus utiliser leurs propres ovocytes, mais il est sujet à beaucoup d’interrogations.  Le don d’ovocytes en Espagne est réglementé par la loi de Reproduction Assistée qui protège l’anonymat des patientes, donneuses et futur bébé.

Chez IVF-Spain Madrid, le protocole de don d’ovocytes est extrêmement contrôlé grâce à des protocoles avancés et une équipe entièrement dédiée à la sélection de chaque donneuse.
Avant chaque traitement de don d’ovocytes, notre équipe prendre le temps de comprendre le cas de chaque patiente et choisir le protocole adéquat et les techniques à utiliser. Cette première étape est primordiale pour cibler le bon diagnostic et arriver à obtenir une grossesse avec un protocole adapté dès le premier essai.

Le don d’embryon est un traitement simple à organiser et qui à l’avantage de permettre aux patients d’éviter des délais et des coûts trop importants pour leur traitement. Les embryons déjà formés, et vitrifiés préalablement, seront proposés aux patients et transférer à l’utérus après une préparation.

Les embryons destinés à un don d’embryon seront de bonne qualité et la vitrification d’abîmera pas la qualité et le potentiel d’implantation d’un embryon. Le don d’embryons est maintenant une solution efficace et choisie par beaucoup de patiente ayant besoin du don d’ovocytes et du don de sperme.

Le développement embryonnaire et épigénétique

L’épigénétique est donc l’explication de comment le milieu où l’on vit, notre environnement arrive à changer nos gènes, sans toutefois modifier notre ADN. Ces changements dans la lecture de notre information génétique interviendront dès les tous premiers moments du développement embryonnaire, puis pendant la grossesse et après la naissance et ça durant toute la vie.

IVF-Spain Madrid vous proposera toutes les dernières techniques avancées pour pouvoir garantir une vérification génétique des embryons transférés. Cependant, le développement embryonnaire dépendra également de l’hygiène de vie de la mère et toute action pourra entraîner des conséquences et une modification de certains gènes.

ProcreaTec

At ProcreaTec, we understand the road toward a healthy pregnancy is not always easy. Through this blog, we want to reach out to all who are struggling on the path of infertility to find support. If you have any questions or would like to tell us about your situation, you can comment on the posts or send us an e-mail.
If you would like to learn more about our clinic, we invite you to visit our website en.procreatec.com
ProcreaTec: converting patients into parents.

Catégories

Formulaire

Archives

Share This