Nouvelles Reproduction Assistée

Quelles sont les possibilités avec des embryons vitrifiés après une FIV?

embryons surnuméraires après pma

De nombreux patients en procréation assistée se trouvent dans la situation suivante : le long chemin qui mène à la conception est maintenant terminé et vous pouvez maintenant tenir dans vos bras le plus beau bébé au monde. Mais s’il vous reste encore des blastocystes vitrifiés vous devez connaitre les possibilités pour ces embryons. La plupart des patients préfèrent initialement garder les embryons à la clinique, soit parce qu’ils veulent avoir d’autres enfants et soit parce qu’ils ne sont pas prêts à s’en séparer.

Pourquoi existe-t-il des embryons surnuméraires?

La qualité des ovules de la femme dépend avant tout de son âge. Lors de la FIV ICSI, l’objectif de la stimulation ovarienne est d’obtenir le plus grand nombre possible d’ovocytes. Si la femme est jeune, la patiente a de bonnes chances d’obtenir un bon nombre d’ovocytes de grande qualité.  La réussite de la fécondation des ovocytes dépend de deux facteurs : la qualité des ovocytes et la qualité du sperme. Plus la qualité des gamètes mâles et femelles est élevée, plus nous aurons d’ovocytes fécondés et d’embryons qui arrivent jusqu’ stade de blastocyste. (5ème jour de développement de l’embryon).

Il en est de même pour les traitements de don d’ovules car toutes les donneuses sont des femmes jeunes et en bonne santé dont les ovocytes seront de bonne qualité. Il est important de comprendre que, dans le traitement de don d’ovocytes, on ne sait jamais exactement combien d’ovocytes peuvent être fécondés et combien d’embryons parviennent au stade de blastocyste. C’est pourquoi les médecins conseillent toujours de féconder tous les ovules obtenus. Les patients qui, pour des raisons religieuses ou éthiques, ne souhaitent pas créer d’embryons en excès ont la possibilité de limiter le nombre d’ovocytes à féconder. Dans ce cas, il faut bien comprendre que l nombre d’embryons obtenus sera limité. Il convient de noter que la congélation des embryons surnuméraires n’est pas facultative mais juridiquement obligatoire.

Quelles sont les options disponibles pour les embryons congelés ?

Le fait que vous ayez congelé des embryons après un traitement est en soi une bonne nouvelle. Si vous décidez plus tard d’avoir un autre enfant ou si le traitement ne fonctionne pas dès la première fois, un traitement supplémentaire avec des embryons congelés est beaucoup plus simple et moins coûteux qu’un traitement pour lequel des embryons doivent d’abord être créés. Mais quelle option avez-vous si vous ne souhaitez plus avoir d’enfants, mais que vous conservez encore des embryons cryopréservés?

Pour répondre à cette question, il est nécessaire d’utiliser la loi espagnole de reproduction assistée (Ley española de reproducción asistida Ley 14/2006). Selon cette loi, les patients qui souhaitent arrêter le maintien de leurs embryons disposent des options suivantes : faire un don ou cesser le maintien sans autre utilisation. Il y a deux options pour le don : le don à la recherche et le don à d’autres couples, le don à la science étant quelque peu problématique.

Le don à des fins reproductives est une bonne option, car il permet d’aider d’autres femmes à tomber enceinte. Le traitement avec des embryons donnés est appelé don d’embryons ou adoption d’embryons. Si les embryons que vous souhaitez donner ont été créés au cours d’un traitement de FIV, il est important que la femme n’ait pas plus de 35 ans et que l’homme n’ait pas plus de 50 ans au moment de la congélation. Si les embryons ont été créés en utilisant des ovules ou du sperme de donneur, l’âge des donneurs compte. La règle de base est que si des gamètes du couple donneur sont impliqués dans la création d’embryons, des examens supplémentaires sont nécessaires pour pouvoir donner les embryons.

La troisième option est la cessation du maintien et la déstruction des embryons. Il est important de noter ici que les embryons ne peuvent pas être détruits à la demande du patient. La raison en est qu’elles sont considérées par la loi comme une vie et que leur destruction est soumise à des exigences légales strictes. Afin d’interrompre le maintien d’embryons, deux médecins doivent certifier que la patiente ne peut pas avoir une autre grossesse pour des raisons de santé. L’âge de la femme est donc insignifiant, car il doit exister une raison médicale qui explique l’impossibilité d’un transfert ultérieur d’embryons.

Jusqu’à quel âge puis-je transférer?

En dépit de l’opinion répandue, mais complètement fausse, en Espagne, il n’y a pas d’âge légal pour pratiquer la procréation assistée. Néanmoins, la plupart des cliniques de fertilité ont mis en place un protocole interne selon lequel la limite d’âge est fixée à 50 ans.

Cet article pourrait également vous intéresser: Quelles sont les étapes de développement d’un embryon?

ProcreaTec

At ProcreaTec, we understand the road toward a healthy pregnancy is not always easy. Through this blog, we want to reach out to all who are struggling on the path of infertility to find support. If you have any questions or would like to tell us about your situation, you can comment on the posts or send us an e-mail.
If you would like to learn more about our clinic, we invite you to visit our website en.procreatec.com
ProcreaTec: converting patients into parents.

Catégories

Formulaire

Archives