Centre de Reproduction Assistée PMA

Adapter ses habitudes pour se préparer pour un traitement de PMA

Entamer un traitement de PMA, qu’il s’agisse d’un traitement avec vos propres ovocytes ou les ovocytes d’une donneuse, n’est jamais simple et l’on parle souvent des « montagnes russes » des émotions au cours d’une PMA. La réussite d’un traitement dépend de beaucoup de facteurs pour arriver enfin à l’implantation de l’embryon.

Pendant le traitement, les patients recherchent toujours à participer activement au processus et se laissent souvent guider par des conseils de proches ou lus sur internent pour améliorer les réponses au traitement et adapter leurs habitudes pour obtenir une grossesse. Il est important ici de savoir que tous les conseils que vous trouverez n’ont pas une influence démontrée scientifiquement mais ils peuvent néanmoins être positifs pour un traitement.

Dois-je changer quelque chose pendant un traitement de PMA ?

Un traitement de fertilité n’est pas quelque chose d’anodin dans la vie des patients et ceux-ci devront s’adapter aux contraintes que cela entraine. Du côté des patientes, elles peuvent souffrir un stress psychologique dû à la prise d’hormones établi dans leur protocole et le conseil des spécialistes sera ici d’essayer de garder une vie la plus normale possible.

Pendant la première étape du protocole, il est même conseillé de ne pas garder un repos complet et de suivre ses activités habituelles comme la pratique de sport ou une activité physique. Cela pourra aider la femme à stimuler son métabolisme et être en bonne santé, ce qui ne pourra qu’être bénéfique pour la préparation du corps au traitement et à la grossesse.

Avoir une activité physique régulière est aussi importante pour garder de bons niveaux d’hormones et pour la sécrétion de l’insuline, bénéfique pour la fertilité. Avoir une activité sexuelle régulière est également conseillé pour aider à la santé physique et mentale.

Si vous suivez un traitement pour une pathologie qui ne conseille pas directement la fertilité, il faudra bien sûr le communiquer à votre équipe médicale pour vérifier si cela est compatible avec un traitement et avec une grossesse. Il sera important de vérifier votre état de santé général pour détecter d’éventuelle risques pour la réussite du traitement.

Que faut-il éviter pendant un traitement de PMA ?

Que vous soyez en traitement de fertilité ou pas, notre premier conseil sera toujours d’arrêter la consommation de tabac. Il est maintenant démontré scientifiquement que le tabac et la nicotine ont une influence très négative sur la fertilité de l’homme et de la femme. Le tabagisme peut donc mettre en danger notre santé fertile et celle de nos proches « fumerus passifs ».

Le tabagisme, a une influence négative non seulement sur la qualité des gamètes, mais également sur le processus de maturation des ovocyctes, ce qui est très important lors d’une stimulation ovarienne. Pour se préparer au mieux à un traitement de fertilité, notre conseil serait d’arrêter complétement le tabac quelques moins avant le début de la stimulation.

Parmi les autres habitudes à éviter, nous trouvons également l’alcool et la consommation de caféine (à limiter à une ou deux tasses par jour). Si vous avez une consommation modérée, cela n’aura pas d’incidence sur votre fertilité, en revanche des études montrent que la consommation de plus de 5 tasses de café par jour est nocive pour la santé et réduit de 50% les chances de réussite dans un traitement de fertilité.

C’est en fait la caféine et les existants qu’il faut éviter et donc cela comprend également la théine et les boissons énergisantes.

Les aliments à privilégier durant un traitement de PMA.

L’alimentation et le suivi d’une diète stricte lors d’un traitement de PMA fait l’objet de beaucoup d’écrits et font l’objet de certains mythes. En règle générale, tous les aliments peuvent être consommés pendant un traitement et il n’y a pas d’interdiction autres que ceux décrits précédemment. Néanmoins, nous recommandons de privilégier une alimentation saine en évitant les excès, surtout les aliments transformés, les graisses et les produits laitiers.

Hygiène de vie avant un transfert embryonnaire

Le transfert embryonnaire est le moment clé du traitement, qui met fin à une première étape active et laisse place à l’attente du test de grossesse. Le transfert peut être vécu comme un moment très attendu et de soulagement, mais aussi comme un moment de stress et anxiété.

Au matin de votre transfert, vous pourrez prendre un petit-déjeuner tout à fait ordinaire, en optant pour des produits sains et qui vous donnerons des forces pour la journée.

Pour éviter les imprévus de dernière minute, comme les difficultés de transports, chez IVF-Spain Madrid nous vous demanderons de vous rendre à la clinique avec 20 minutes d’avance sur l’heure programmée de votre transfert. L’attente avant le transfert pouvant vous paraître longue, vous pouvez également venir avec un livre pour vous aider à vous détendre et évacuer le stress. Enfin, comme vous devrez enlever vos vêtements pour le transfert, pensez à porter une tenue confortable et facile à enfiler.

Le laboratoire de IVF-Spain Madrid devant maintenir une ambiance stérile, nous vous demanderons de venir sans maquillage ni parfum à votre transfert. Nous devrons éviter toute particule contaminante pour les embryons qui seront transférés.

Pour faciliter la visibilité de l’échographie au moment du transfert, nous vous demanderons également de venir en ayant la vessie pleine (boire 2-3 verres d’eau une heure avant le transfert).

Si vous êtes sujettes à beaucoup de stress, certaines cliniques offrent également un service d’acupuncture ou Reiki avant le transfert. Cela peut vous aider à décontracter le corps et notamment la zone vaginale et col de l’utérus, et aider au passage des embryons.

Les conseils après un transfert d’embryons

Comme nous le disions, le transfert ferme l’étape du traitement et laisse place à l’attente du test de grossesse. C’est une étape souvent très difficile et remplie d’espoir et de peurs à la fois. Il s’agit de 10 jours pendant lesquels le premier conseil serait de faire toutes les activités que vous aimez et qui vous aideront à penser à autre chose : lecture, voyage, culture…

Pendant cette période, vous pourrez avoir beaucoup de symptômes dû au traitement et vous devrez savoir reconnaitre les symptômes considérés comme une urgence et pouvant compromettre la réussite du traitement. Vous pourrez compter sur votre coordinatrice personnelle pour toute question sur l’après-transfert.

La recommandation générale après un transfert embryonnaire sera de reprendre une activité tout à fait normale en évitant les sports intenses, et la fatigue. Nous déconseillerons des gestes pouvant faire travailler la zone abdominale, comme soulever des objets lourds, et nous vous demanderons également d’éviter les baignades et les changements de température importants.

Une hygiène de vie saine et une activité modérée vous aideront à bien vivre cette attente.

Soignez votre corps et votre esprit

Les recommandations au niveau des habitudes de vie avant et après un transfert embryonnaire sont relativement simples à suivre et sont en général une continuité de la vie quotidienne de nos patientes, sans qu’elles ne doivent faire de gros efforts. Le plus important sera donc de garder une vie saine, pour la femme mais aussi pour l’homme.

Le stress sera aussi à éviter, en essayant de maintenir une vie active, sans qu’elle ne soit centrée sur le traitement, et pouvoir ainsi vous évader.

Pour toute autre consultation sur vos habitudes de vies et ces périodes de traitements, n’hésitez pas à nous écrire et nous exposer vos doutes.

ProcreaTec

At ProcreaTec, we understand the road toward a healthy pregnancy is not always easy. Through this blog, we want to reach out to all who are struggling on the path of infertility to find support. If you have any questions or would like to tell us about your situation, you can comment on the posts or send us an e-mail.
If you would like to learn more about our clinic, we invite you to visit our website en.procreatec.com
ProcreaTec: converting patients into parents.

Catégories

Formulaire

Archives

Share This