Nouvelles Reproduction Assistée

Les principales causes de fausses-couches

Les principales causes de fausses-couches

Les fausses-couches surviennent dans 15-20% des grossesses. Elles se réfèrent aux pertes involontaires, avant les 20 semaines de grossesse ou le poids de 500 grammes chez le fœtus. Cependant, lorsqu’elles arrivent trois fois, ou deux fois consécutives, on parle alors de fausses-couches à répétition. Elles touchent 5% des femmes et ces patientes ont plus de risque de perte de grossesse. Il est donc nécessaire de réaliser une étude complète pour diagnostiquer les causes et arriver à obtenir une grossesse à terme.

La fausse-couche est un moment très douloureux après la joie que suppose un test de grossesse positif. Si certaines fausses-couches interviennent en tout début de grossesse, et la plupart des femmes ne s’en rendent même pas compte (ce qu’on appelle une grossesse biochimique), d’autres, interviennent plus tard et la femme devra alors évacuer l’embryon.

Les fausses-couches, souvent à répétition, sont assez difficiles à interpréter et certains examens peuvent nous aider à éviter cette perte de l’embryon. Nous allons voir ici les principales causes de fausses-couches et quels sont les techniques utilisées pour les patients en PMA.

Il n’y a pas de consensus pour savoir à quel moment commencer les tests de fausses-couches à répétition, mais chez ProcreaTec, nous considérons que chaque cas doit être étudié de manière personnalisé. Après deux fausses-couches, nous devons prendre en compte des facteurs comme l’âge de la femme, les antécédents personnels et l’angoisse du couple face au désir de grossesse. La Société Espagnole de Fertilité (SEF) recommande de commencer les examens après deux fausses-couches, la probabilité d’avoir une autre perte de grossesse étant similaire à celle après trois fausses-couches (24%-30% contre 30-33%).

À quoi sont dues les fausses-couches à répétition ?

Malheureusement, la moitié des femmes qui souffrent de fausses-couches à répétition n’arrivent pas à en connaître la cause. Mais la bonne nouvelle, c’est que 70% de ces couples arrivent finalement à avoir un bébé en bonne santé.

Les seules causes démontrées des fausses-couches à répétition sont : la génétique et le syndrome antiphospholipide.

Les principales causes de fausses-couches:

Les principales causes de fausses-couches sont:

  • l’âge maternel avancé
  • Caryotype anormal
  • Altération dans la coagulation du sang
  • Altérations immunitaires
  • Origines anatomiques
  • Causes endocrines

Age maternel avancé

L’âge de la femme est l’une des causes les plus courantes pour expliquer les fausses-couches. Cela viendrait en effet des malformations génétiques sur les ovocytes, qui sont de plus en plus fréquentes à partir de 35 ans. Nous calculons que les anomalies génétiques sur les ovocytes sont de 40% à partir de 35 ans et de 80% à partir de 40 ans. Les taux de fausses-couches suivant l’âge augmentent exactement de la même manière.

RDV gratuite procreatec

Traitement conseillé :  Il serait utile ici de vérifier la viabilité des embryons grâce au DPI (Diagnostic Génétique Pré-Implantatoire), et de ne transférer ainsi que les embryons génétiquement bons. Au cas où aucun embryon ne serait viable, la patiente aura alors l’option d’avoir recours à un don d’ovocytes.

Caryotype anormal chez l’homme ou la femme

Si l’homme ou la femme est porteur/porteuse d’une malformation au niveau des chromosomes, il y a alors de grands risques de fausses-couches ou d’échecs d’implantation. Avant de commencer un traitement en PMA, il est donc important de vérifier ce facteur.

Malformations utérines

Face à un cas de fausse-couche, il est important de réaliser des tests pour vérifier l’aspect général de l’utérus et corriger les éventuelles causes de fausses-couches. Une hystéroscopie permettra ainsi de vérifier la présence de polypes, parois, adhérences, endométriose, dans la cavité utérine, et ainsi de décider les opérations nécessaires. Le cancer du col de l’utérus est aussi à vérifier en cas de fausses-couches et la patiente devra réaliser un frottis de contrôle pour écarter cette hypothèse.

Altérations dans la coagulation du sang

C’est ce qu’on appelle ici un « Bilan de fausse-couche » ou « Etude de la thrombophilie ». Il est important de vérifier si la patiente ne présente pas des pathologies au niveau du flux sanguin, qui peuvent être des carences ou des mutations génétiques, et ainsi de le corriger par l’apport en Vitamines, ou anti-coagulant pour obtenir une nouvelle grossesse.

Altérations immunitaires

Certaines patientes présentent une réponse immunitaire trop élevée au niveau de l’endomètre, c’est qu’on appelle les cellules NK (naturals killers) ou cellules tueuses. L’embryon sera alors reconnu comme un corps étranger et il sera rejetté. De nombreux laboratoires (Ex : Matrice Lab) proposent la réalisation d’une biopsie de l’endomètre afin de vérifier la réponse immunitaire de la femme. Le protocole de traitement sera ensuite adapté aux résultats et les risques de fausses-couches seront limités.

Anomalies génétiques chez l’homme :

Comme chez les ovules de la femme, les spermatozoïdes peuvent présenter des malformations génétiques, même si l’homme est en bonne santé et son caryotype est normal. Cela peut donc entraîner des malformations sur l’embryon et donc des échecs d’implantation ou fausses-couches postérieures. Il n’y a malheureusement pas de techniques pouvant sélectionner les spermatozoïdes suivant la génétique, mais nous pouvons établir de diagnostic grâce à la réalisation d’un FISH (caryotype des spermatozoïdes). En cas de FISH pathologiques, les patients auront le choix d’avoir recours au Diagnostic Génétique Pré-implantatoire sur les embryons ou d’avoir recours au don de sperme.

Origine anatomique:

Certaines malformations utérines peuvent provoquer des fausses-couches dans la phase avancée de la grossesse ou  des accouchements prématurés. La présence de kyste, fibrome, endométriose,    malformations du col de l’utérus peuvent aussi être un facteur de risques.

Causes endocrines:

Hypothyroïdie ou diabètes pourront être la cause d’une fausse-couche chez les femmes qui ne sont pas soignées correctement. Les premières semaines de la grossesse tiennent grâce à la sécrétion hormonale de l’ovaire, concrètement ce sera le corps lutéal qui produira la plupart des hormones nécessaires. Un déficit de sécrétion pourra causer  une perte précoce de la grossesse. Dans les cas de patientes présentant le syndrome de l’ovaire polykystique, il y a un plus grand pourcentage de fausses-couches, qu’on attribue à des troubles hormonaux liés aux taux élevés de LH dans la première phase du cycle menstruel.

Causes non démontrées

Il existe enfin des causes non démontrées comme celles du diabète et le disfonctionnement thyroïdien, qui sont des facteurs à risques mais peuvent être contrôlés. Le SOPK (Syndrome des ovaires polykystiques) n’est pas non plus un facteur à risque. Par contre, la résistance à l’insuline, a été associé à un plus grand risque de fausses-couches

Quels sont les examens à réaliser ?

  • Caryotypes chez les deux conjoints pour déterminer s’il existe une altération structurelle des chromosomes, qui prédisposerait aux fausses-couches.
  • Tests d’imagerie chez la femme : hystérosalpingographie, échographie et/ou hystéroscopie, pour vérifier l’anatomie de l’utérus et écarter la présence de malformations, fibromes ou utérus à faible réceptivité.
  • Examens sur le sperme comme le FISH ou tests de fragmentation de l’ADN spermatique.
  • Analyses hormonales de la femme, pour déterminer le niveau de prolactine, progestérone et fonctionnement de la glande thyroïde. Hormones antimüllérienne pour connaître la réserve ovarienne.
  • Etude de thrombophilies et maladies auto-immunes.

ProcreaTec

At ProcreaTec, we understand the road toward a healthy pregnancy is not always easy. Through this blog, we want to reach out to all who are struggling on the path of infertility to find support. If you have any questions or would like to tell us about your situation, you can comment on the posts or send us an e-mail.
If you would like to learn more about our clinic, we invite you to visit our website en.procreatec.com
ProcreaTec: converting patients into parents.

3 Commentaires

Cliquer ici pour publier un commentaire

  • Le seule centre de pma qui a su détecter des problèmes d’implantation sur mon endomètre. Résultat un beau bébé prévu pour janvier. Bravo et continuerai comme ça!

Catégories

Formulaire

Archives