être mère à 40 ans: Quels sont les risques?

À 40 ans ans, beaucoup de femmes commencent à être prête à être mère, et les techniques de Reproduction Assistée sont justement là pour les aider.

Existent-ils des risques à partir de cet âge ? Que devons-nous savoir ?

La société avance, évolue, change les habitudes, les traditions, les modes de vie. Mais il y a des choses qui ne changent pas, comme notre horloge biologique, et cela fait que la société et la nature rentre en conflit. En moins de dix ans, l’âge moyen de la femme choisissant d’être mère, pour les pays européens, est passé de 27 à 32 ans.

Que ce soit pour des questions personnelles ou professionnelles, il est très courant maintenant que la femme décide d’être mère pour la première fois, autour de 40 ans ou plus.

Être mère à 40 ans a-t-il des avantages ?

  • Stabilité émotionnelle. Beaucoup de femmes choisissent d’être mères une fois qu’elles aient atteint une stabilité émotionnelle à niveau professionnel et personnel. Cela permet de faire face au processus et à la future maternité avec les idées claires et l’esprit préparé pour le futur.
  • Une maturité plus grande. Cela est incontestable, les femmes ont eu le temps de connaître, avoir de nouvelles expériences, et tout ce qui leur a permis de s’enrichir en vécu, les aidera par la suite à prendre des décisions plus réfléchies et à affronter sereinement les défis.
  • Au niveau professionnel. Es común que a esta edad la mujer haya encontrado una buena estabilidad laboral lograda a base de trabajo y compromiso. Eso hará que esa faceta de su vida sea ahora un foco menor de presión, y por ello podrá proyectar de otro modo su maternidad. À cet âge, il est courant que la femme ait trouvé une bonne stabilité professionnelle, atteinte à base de travail et compromis. Cela fera que cette facette de sa vie ne soit plus vue comme une pression, et pour cela elle pourra se projeter différemment vers la maternité.
  • Moins de pression et plus de dévouement. Avec des idées plus claires sur le futur, elles affronteront leur maternité et la future éducation de leur enfant avec plus de calme, et leur dévouement sera plus important, car elles ne ressentiront plus les mêmes besoins d’expérience qu’à 20 ou 30 ans.

Mais, y a-t-il des risques ?

–          La diminution de la fertilité avec l’âge : même si l’âge ne devrait pas influencer la santé générale et l’état physique de la femme, la qualité ovarienne diminue drastiquement à partir de 33 ans. C’est là que les techniques d’assistance à la reproduction jouent un rôle important puisqu’elles augmentent les possibilités de grossesse, soit grâce à la sélection d’embryons soit grâce au don.

–         La mauvaise qualité ovarienne implique de nombreuses altérations génériques importantes qui sont les principales raisons des difficultés à avoir un enfant en bonne santé.

Par exemple, selon l’Institut National de Santé Infantile et Développement Humain, plus l’âge de la femme augmente, plus l’enfant aura de risques de présenter le syndrome de la trisomie 21.

–          Ainsi, l’augmentation de l’âge maternel peut parfois occasionner une augmentation de pertes fœtales, plus de 30% chez les patientes de 40-44 ans, contre 10-15%  chez les patientes de moins de 30 ans. La plupart du temps, ces fausse couches ou pertes sont dues à des anomalies chromosomiques.

–          Complications de gestation qui implique une grossesse à haut risque, comme de l’hypertension artérielle, du diabète, qui sont plus fréquents chez les femmes de plus de 40 ans, même si elle n’en souffrait pas avant.

Y a-t-il quelque chose à faire pour contrer les effets de l’âge ?

Mode de vie à adopter avant la grossesse:

–          Avoir une alimentation saine et appropriée, les nutritionnistes peuvent être de bons conseils pendant la grossesse. Un contrôle adapté de protéines, vitamines, etc. favorisera un bon développement.

–          Réaliser une activité physique correcte et éviter, dans la mesure du possible, la sédentarité : ceci est primordial pour le tonus musculaire de la mère.

–          Equilibre émotionnelle, l’entourage et la stabilité mentale aideront à améliorer la santé pendant la grossesse.

–          Avoir un contrôle clinique régulier et adapté de la grossesse, toute complication sera ainsi détectée le plus tôt possible sans mettre en danger la santé de la femme.

Si vous avez plus de 40 ans et vous pensez à être mère, vous n’y arrivez pas ou vous n’avez pas essayé, nous vous invitons à venir dans notre clinique. Nous pourrons nous aider à obtenir une grossesse saine et avec le moins de risques possibles.

primera-fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *