Techniques en laboratoire d’andrologie: MACS

Nombreux sont les avantages de cette technique et pourtant peu de cliniques la pratique aujourd’hui. Depuis plus de 25 ans, la sélection céllulaire immunomagnétique ou MACS est utilisée pour élaborer des diagnostics pour lesquels le facteur masculin est révélateur. Cette méthode nous permet de sélectionner les meilleurs spermatozoïdes en augmentant potenciellement les options de fécondation.

MACS

En cas de facteur masculin sévère, la qualité spermatique pourra conditionner le succès du traitement, puisqu’il interviendra dans les premières heures du développement de la fécondation.

Dans les années 90, moment de l’apparition de l’ICSI découverte par Paul Devroy, l’utilisation du MACS a été remise en question et ne semblait pas nécessaire puisque l’ICSI permettait la fécondation avec n’importe quel spermatozoïde.

Cependant, les recherches en laboratoire ont continué à se développer, avec de nouveaux paramètres de sélection. En plus de la morphologie et ma motilité habituellement mesurée par des degrés de densité ou Swim-up, nous devons prendre en compte la biologie moléculaire. Sur cela, le MACS permet d’écarter les spermatozoïdes apoptotiques, qui sont porteurs d’un signe de mort céllulaire. Ce type de spermatozoïdes présente une augmentation de phosphatidylserine sur la membrane externe qui présente une affinité pour les microsphères recouvertes d’Annexine V (particules colloïdales magnétiques) qui utilise cette technique. Ces spermatozoïdes sont dont retenus et séparés du reste.

Cette technique pourrait s’appliquer pour les traitements suivants:

–  Insémination

– Traitements de Diagnostic Génétique Préimplantatoire.

– Pourcentage élevé de fragmentation de la chaine de l’ADN du spermatozoïde.

– Fausses-couches à répétition

– Echecs d’implantation

– Mauvaise qualité embryonnaire lors de cycles préalables

ProcreaTec fait partie du peu de cliniques a proposé aujourd’hui cette clinique, en l’adoptant aux cas spécifiques et en l’utilisation de façon optimale pour chaque traitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *