Les symptômes après un transfert d’embryons

 

Les symptômes après un transfert d’embryons, même s’ils peuvent être nombreux, auraient pu tout à fait passer inaperçus en temps normal. Mais avec l’attente du résultat du test de grossesse, le moindre petit symptôme devient alors un vrai casse-tête pour les patients.

Douleurs de règles après une FIV et tiraillement dans les ovaires

Ces symptômes sont très fréquents et ne sont pas gênants. Il s’agit de l’action de la progestérone (Utrogestan, Progestan…) sur votre endomètre. Mais ces symptômes ne peuvent pas être assimilés à une grossesse ou une implantation, il est encore trop tôt pour ressentir quelque chose.

Avec les ovules de progestérone, l’endomètre se transforme pour accueillir l’embryon, et c’est cela que vous ressentirez.

Sensation de ballonnements

Les ballonnements sont un autre symptôme post-transfert. Il s’agit là encore de l’action de la progestérone sur votre organisme, et ne peut pas être signe de grossesse. Pendant toute cette période, essayer de manger saignement pour éviter au maximum ces désagréments.

Sensation de poitrine lourde

Avec le traitement hormonal décuplé par rapport à un cycle naturel, vous sentirez sûrement votre poitrine lourde et beaucoup plus douloureuse qu’avant vos règles. C’est une réaction normale aux œstrogènes et progestérone qui constituent votre traitement.

Sensation de nausées ou sensibilité aux odeurs

Encore un symptôme typique mais qui ne se manifeste qu’à 3 ou 4 semaines de grossesse. Il s’agit là de l’action des hormones qui bouleverse votre corps, et ne peut pas traduire un résultat positif.

Légers saignements ou spotting

Les saignements peuvent s’assimiler à l’implantation de l’embryons. Il creusera son nid dans l’utérus, ce qui pourra provoquer quelques pertes de sang. Cela ne veut pas dire que s’il n’y a pas de pertes, il n’y a pas d’implantation. Mais les saignements sont très fréquents et ne sont pas mauvais signes. Il faut par contre s’inquiéter s’ils deviennent abondants et en continue.

Fatigue après une FIV

Après une FIV vous pouvez ressentir une fatigue émotionnelle et une fatigue physique. Le stress du traitement peut en effet vous épuiser et vous pouvez ressentir des coups de barre dans l’après-midi. Au contraire, vous pouvez aussi avoir du mal à trouver le sommeil pendant la nuit. Pour vous aider à contrer cela, vous pouvez faire une cure de vitamines pour vous booster la journée et prendre des tisanes avant d’aller au lit.

Aucun symptôme après la FIV

Il se peut que vous n’ayez aucun des symptômes cités ci-dessous et cela ne veut absolument rien dire. Vous pourrez très bien avoir un résultat positif après deux semaines sans symptômes. Chaque patiente réagit différemment à ce type de traitement.

 

Si vous avez d’autres symptômes, n’hésitez pas à nous en parler en commentaire et partager vos expériences avec nos lectrices !

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *