Fertilité Infertilité Nouvelles

Semaine Européenne de la Fertilité

Semaine Européenne de la Fertilité

La semaine Européenne de la fertilité est l’occasion pour nous de sensibiliser sur les problèmes d’infertilité de plus en plus fréquents et de donner notre voix aux femmes et hommes devant avoir recours à un traitement de PMA. Parlons ensemble aujourd’hui des sujets d’actualité sur la fertilité, l’infertilité et le désir d’être parents.

Connaître notre propre fertilité

La fertilité est encore un sujet tabou et les messages ont du mal à passer. Malheureusement, nous sommes encore trop peu informés sur notre fertilité et les périodes propices pour tomber enceinte. De manière générale, la fertilité baisse de manière alarmante à partir de 35 ans et les chances de tomber enceinte se réduisent considérablement. Les chances de grossesses diminuent à moins de 10% à partir de 40 ans. C’est pourquoi nous conseillons à toutes les femmes de faire un bilan de fertilité à partir de 30 ans pour vérifier la réserve en ovocytes et le bon fonctionnement de l’activité ovarienne. Pour toutes les femmes qui n’ont pas le projet de fonder une famille avant 35 ans, nous leur conseillerons d’avoir recours à la vitrification d’ovocytes pour préserver leur fertilité et ainsi reporter leur désir de grossesse sans difficultés.

N’hésitez pas à demander de l’aide à votre gynécologue pour connaître votre propre fertilité et vous orienter vers la meilleure option.

L’infertilité n’est pas un tabou

L’infertilité est souvent vécue comme un tabou et le couple peut se sentir coupable face à ce diagnostic. Néanmoins, il faut bien comprendre que l’infertilité vient souvent d’une pathologie de la femme ou de l’homme et qui doit être soignée. Des maladies comme l’endométriose ou encore le syndrome des ovaires polykystiques sont aujourd’hui encore trop peu prises en charge et peuvent pourtant dégrader la qualité de vie de la patiente.

Des associations comme MAIA ou EndoMind travaillent chaque jour pour aider les patients à se sentir soutenus et faire connaître les problèmes d’infertilité « au grand public ». L’infertilité ne doit aujourd’hui plus être un tabou et nous devons la considérer comme une maladie à part entière.

Sensibiliser sur le don de gamète

Beaucoup de patients ont besoin d’avoir recours à un don d’ovocytes ou un don de sperme pour espérer fonder leur propre famille. C’est le cas pour des patientes avec une faible réserve ovarienne, une anomalie génétique ou une mauvaise qualité ovocytaire. Chez les hommes, le don de sperme sera nécessaire en cas d’absence de spermatozoïdes, malformations génétiques ou mauvaise qualité séminale. Dans beaucoup de pays en Europe, le don de gamète est un geste altruiste et gratuit, mais qui n’arrive pas à avoir la portée attendue. En France par exemple, les listes d’attentes pour recevoir un don d’ovocytes sont de plusieurs années et beaucoup de femmes décident de partir à l’étranger où les délais sont de quelques mois.

Vous pouvez vous renseigner auprès de l’hôpital le plus proche de chez vous pour faire un don et aider des couples à devenir parents !

La PMA pour toutes !

La PMA pour toutes est le sujet d’actualité en France et les associations sont de plus en plus nombreuses à demander une prise en charge des femmes célibataires et couples homosexuels pour leur projet de devenir mères. Il existe actuellement en France aucun moyen d’avoir recours à un traitement avec don de sperme et les patientes choisissent de suivre leur PMA hors France où la loi est plus permissive. En Espagne, nous proposons des traitements de PMA pour les femmes en solo ou les couples de femmes désireuses de fonder leur famille. Le don de sperme y est autorisé et anonyme et nous aidons chaque année de nombreuses patientes à réaliser leur rêve de grossesse.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Catégories

Archives