Traitements de Reproduction Assistée. Pourquoi des petites pertes apparaissent avant et après les traitements ?

perdida

Dans cet article, nous voulons conseiller et aider nos lectrices/patientes. Parfois, pendant les traitements de reproduction, des petites pertes peuvent apparaître. En nous basant sur les situations les plus courantes, et sur les questions les plus fréquentes sur ces pertes, nous avons interrogé Alexandra Izquierdo, médecin à la clinique ProcreaTec :

1. Est-il normal d’avoir des pertes pendant les traitements? À quoi sont-elles dues ?

Parfois, pendant les traitements de reproduction assistée, des petites pertes de sang peuvent apparaître, mais sans qu’elles ne correspondent à la menstruation. Dans la plupart des cas, il s’agit de petites pertes venant de l’endomètre (la paroi interne utérine) sans grande répercutions et qui sont souvent dues à des ajustements hormonaux légers. Dans ces cas, le traitement administré devra stopper ces pertes.

Cependant, dans certains cas les pertes peuvent être un symptôme de myomes, polypes dans l’endomètre ou cervicales, ou une autre altération au niveau du col du l’utérus, ce qui devra être étudié.

2. La thérapie hormonale administrée peut-elle influencer ?

En cas de troubles hormonaux, le traitement joue un rôle important, puisque l’endomètre se développera d’une manière ou d’une autre selon le type de traitement administré, cela pouvant entrainer des saignements imprévus.

3. Pour quels traitements ces situations sont les plus courantes?

Comme les causes sont nombreuses, cela peut apparaitre pendant tout type de traitement hormonal, comme lorsque certaines femmes ont des pertes intermenstruelles lors de cycles spontanés.

4. Que devons-nous faire en cas de pertes?

Il est important de se mettre en contact avec l’équipe en charge du traitement pour pouvoir faire un bon diagnostic de l’origine des saignement et proposer une solution. En cas de polypes, le traitement en sera leur abscision. En cas contraire, les troubles hormonaux demanderont la prise d’un traitement opportun.

5.Le cycle en cours peut-il être affecté ?

Si les pertes sont légères et la structure de l’endomètre reste stable, le cycle peut être poursuivi, avec une surveillance de l’épaisseur et l’apparence de l’endomètre. Si les pertes sont modérées-abondantes et l’endomètre perd sa consistance, il vaut mieux reporter le cycle, pour ne pas diminuer les chances de grossesse. Il en va de même en cas de polypes dans l’endomètre, leur abscision devra précéder le traitement.

6. Après l’insémination ou le transfert embryonnaire: Pourquoi peut-il y avoir des pertes?

Après l’insémination intrutérine ou le transfert embryonnaire, il peut y avoir de petits saignements venant du col de l’utérus. Parfois le cathéter que nous introduisons pour l’insémination ou le transfert,  bien que très délicat et fin, provoque des petites lésions qui peuvent entrainer de légers saignements. Ces pertes sont généralement très légères et autolimitées dans le temps, puisqu’elles proviennent de la partie la plus externe de l’utérus.

 7. Comment réagir en cas de pertes avant le test de réaliser le test de grossesse ?

Avant le test de grossesse et quelques jours après le transfert ou l’insémination, il peut y avoir de légères pertes de sang, provenant de la cavité utérine. C’est ce qu’on appelle le saignement de l’implantation et s’explique par le fait que, pour se placer dans l’endomètre, l’embryon doit s’y creuser un chemin. Il s’agit aussi de saignements autolimités, bien que parfois la quantité peut ressembler à celle d’une menstruation. En cas de pertes, le plus important est de maintenir les doses prescrites du traitement et de se mettre en contact avec l’équipe en charge de celui-ci.

8. Ces pertes sont-elles généralement accompagnées de douleur ?

Le fait qu’il y ait du sang dans la cavité utérine au moment de l’implantation peut provoquer un mouvement similaire à des contractions utérines, comme réaction naturelle pour pouvoir expulser ce sang. Ces contractions utérines peuvent être assimilées aux douleurs typiques de la menstruation.

 9. Comment réagir face à des pertes légère ou abondante?

Si vous êtes en attente du test de grossesse, l´équipe en charge du traitement vous donnera les indications à suivre, cela allant du maintien du traitement au repos absolu.

10. Que peuvent signifier ces pertes?

En général, les saignements apparaissant avant ou pendant le test de grossesse et sont en rapport avec l’implantation. Si le test de grossesse est négatif, ces pertes correspondront donc à la menstruation.

En aucun cas, de légères pertes peuvent nous faire penser à un résultat négatif ni ne doit nous inciter à arrêter le traitement. Il est primordial de continuer les doses prescrites pour une meilleure implantation de l’embryon. Pour cela, le traitement ne devra pas être stoppé sans avis du médecin.

Puisque les traitements de reproduction demandent souvent une attention immédiate, comme nous le déduisons des situations décrites, ci-dessus, ProcreaTec met à votre service une attention personnalisée à tout moment par de nombreux moyens de contact pour aider ses patients. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *