Questions/Réponses sur le don (ovules et embryons) dans un traitement de reproduction assistée.

Don d’ovules

Comment la donneuse est-elle choisie?

Nous commentions, dans un article antérieur, le processus de sélection des donneuses pour entrer dans le programme de don. Nous devons nous seulement respecter les conditions stipulées par la loi, mais elles doivent aussi remplir beaucoup de critères médicaux et évaluation psychologique, tests génétiques, mode de vie, etc.

Y a-t-il beaucoup d’attente?

Dans certains centres, la disponibilité des donneuses n’est pas toujours la même et vous pouvez vous heurter à plusieurs mois de liste d’attente. Cependant, dans la clinique de fertilité ProcreaTec, il existe un programme de don d’ovules appelé OVODONA, grâce auquel nous pouvons garantir aux patientes un grand nombre de donneuses sans avoir de liste d’attente. Il s’agir cependant de choisir une donneuse en accord avec les caractéristiques du couple, et cela peut parfois prendre un peu plus de temps.

Dois-je expliquer plus tard à mon enfant qu’il est né d’un don?

Nous avons déjà parlé de cela dans des précédents articles, et comme nous l’indiquions c’est un choix personnel. Les experts en psychologie recommande de parler du sujet tout naturellement, puisque le lien d’une mère et d’un père et beaucoup plus important que l’ADN.

Ma sœur accepte de me donner ces ovules, est-ce que c’est autorisé ?

Non, même si l’Espagne autorise l’accès au don d’ovules, la loi précise bien que celui-ci devra être anonyme.Don d’ovules

Don d’embryons

Que dois-je choisir: don d’ovules ou don d’embryons?

Ce choix est très personnel, cela dépend de la situation de chaque couple. Les taux de réussite de notre centre publiés par la SEF montrent qu’avec le don d’embryons, le taux de grossesse atteint 45%, alors qu’avec le don d’ovocytes, il peut atteindre jusqu’à 75%. Il y a aussi une différence de prix, puisque avoir recours à des embryons donnés demande une mise en œuvre de moyens moins importante.

Y a-t-il des risques de rejet ou d’incompatibilité ?

Non, le système immunologique de la femme est préparé pour la grossesse, en sachant qu’il ne doit pas agir contre l’embryon et permettre ainsi don développement dans l’utérus maternelle.

Est-il important de demander de l’aide à une psychologie pour comprendre la situation dans les deux cas?

Le don d’ovocytes ou embryons est, dans la plupart des cas, la dernière étape d’un long processus de reproduction assistée, et bien souvent le dernier recours pour pouvoir atteindre le souhait d’être parents. Avoir accès à des donneurs suppose souvent un grand impact psychologique, ce qui engendre de nombreux doutes.

C’est à ce moment-là que le rôle du psychologue sera important puisqu’il pourra orienter les patients grâce à son expérience, études, etc. sur l’influence du don sur les personnes. Il pourra parler avec vous d’aspects émotifs, sociaux ou génétiques, et de l’impact que cela peut avoir sur vos vies. Plus le don est accepté de la part du couple, plus la situation sera ressentie comme étant normale et moindre sera la répercussion sur le traitement et le développement de la future paternité/maternité.

Parmi ses traitements de fertilité, ProcreaTec dispose d’une grande expérience en don d’ovules et d’embryons. En tant que clinique de fertilité, ProcreaTec a obtenu de très bons taux de réussite ces dernières années, se plaçant pionnière en transferts d’embryons au stade de blastocystes.

Si vous voulez une première évaluation ou simplement une opinion professionnelle, notre clinique met à votre disposition ses services avec une première consultation sur place ou à distance, durant laquelle notre équipe formée par des médecins spécialisés en fertilité et embryologies pourront vous conseiller correctement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *