Que savons-nous de la fertilité masculine ?

Nos études à ce sujet, indiquent des aspects de la vie quotidienne qui peuvent nuire la fertilité masculine.

fertilità masculine

L’excès de travail, avoir une tension trop élevée ou la prise de certains médicaments peuvent influencer de manière négative sur la fertilité masculine. Une étude réalisée par l’Institut National de la Santé et l’Université de Stanford, Californie, a révélé, dans plus de 500 couples qui souhaitaient avoir un enfant et avaient des relations sexuelles sans contraceptions depuis plus d’un an, d’importantes informations sur la fertilité masculine. Les hommes ont dû remplir un long formulaire sur leur habitudes de santé, leurs antécédents, leur activité professionnel, leur activité social, etc. ceci complété avec une analyse sur le sperme.

–   L’investigation a révélé qu’un 13% de ceux qui avaient un travail très physique, avaient un niveau bas de spermatozoïdes.

–   Ils ont fait une étude sur la tension, le cholestérol, le diabète et d’autres aspects communs, concluant que seulement ceux qui avaient de l’hypertension avaient moins de spermatozoïdes.

–   Les hommes qui prennent des médicaments ont une diminution de spermatozoïdes

L’objectif de cette étude, comme l’explique le directeur de la même Germaine Buck Louis, est de connaître les influences des facteurs environnementales et l’état de santé des hommes jeunes (la moyenne d’âge des hommes qui ont participé à l’étude était de 31.5 ans) et leur fertilité. Selon Louis, plus on a d’informations plus tôt on pourra baisser le pourcentage de couples qui ne peuvent pas avoir d’enfants durant la première année.

Il y a beaucoup de variantes qui nous entourent qui répercutent sur notre santé et notre fertilité, c’est pour cela qu’il est nécessaire que les recherches continuent pour pouvoir baisser le pourcentage des personnes qui ne peuvent pas réaliser leur rêve d’être parents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *