Comment organiser vos médicaments FIV ?

Les médicaments pour une FIV sont souvent un vrai casse-tête et il faut trouver une bonne organisation pour tout prendre comme il faut. Comment faire alors pour que tout se passe au mieux et éviter de ne rien oublier ? Voici 5 Tips pour vous aider à rester zen pendant le traitement.

  • N’achetez pas tous les médicaments FIV en même temps.

Vous allez recevoir une ordonnance au début de votre traitement, mais qui peut être susceptible de changement selon votre réponse à la stimulation. Comme ce sont des médicaments assez chers, essayez de n’acheter que le nécessaire et étape par étape. L’induction à l’ovulation par exemple peut se faire avec de l’Ovitrelle ou du Decapeptyl, et ce sera à votre médecin d’en décider suivant vos résultats d’échographie.

Il en est de même pour les hormones telles que Gonal, Ménopur. Vous devrez avoir besoin, si tout se passe bien, de deux boîtes de chaque, mais si votre réponse au traitement est très basse ou trop lente, vous devrez alors arrêter ou au contraire suivre une stimulation plus longue.

Votre médecin ne pourra jamais connaître à l’avance votre réponse à la stimulation, et adaptera au mieux votre traitement selon vos échographies.

  • Suivez votre plan de traitement personnalisé.

Votre plan de traitement est adapté à vos besoins et vous ne devez pas vous comparez à d’autres patientes suivant une FIV. Ne prenez donc pas de médicaments sans l’accord de votre médecin, n’augmentez pas les doses seule, et ne commencez pas les injections sans un plan de traitement.

 

  • Assurez-vous de bien faire les injections.

Pour une patiente qui n’a jamais suivi de traitement, les injections d’hormones sont toujours une étape critique. Si vous faites le traitement à distance, le mieux est de prendre exemple sur les nombreuses vidéos qu’il existe sur le web.

(ex pour le Gonal : https://www.youtube.com/watch?v=anyeHiV0uoM)

Veillez à faire les injections sur le bas du ventre, en-dessous du nombril, et à changer de côté pour ne pas solliciter la même partie du ventre.

Essayez, dans la mesure du possible, de faire les injections le soir, à une heure où vous serez toujours disponible, pour ne pas devoir décaler les injections. Les échographies doivent toujours être prévues avant les injections, pour pouvoir réajuster les doses selon les résultats.

 

  • Suivez votre tableau de stimulation

Chez ProcreaTec, nos patientes reçoivent un tableau avec le traitement à suivre pour chaque jour. La patiente peut alors suivre, jour par jour, la stimulation et prévoir la date des échographies.  Si votre centre, ne vous aide pas là-dessus, vous pouvez alors organiser votre plan de traitement sous-forme de tableau, comme ci-dessous :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *