L’infertilité inexpliquée, quelles solutions ?

L’infertilité inexpliquée, quelles solutions ?

L’infertilité inexpliquée touche en moyenne 10% des cas de couples en parcours de PMA. Les causes de l’infertilité peuvent être nombreuses et on les retrouve pour 30% chez la femme, 30% chez l’homme et 20% chez l’homme et la femme. Après une étude poussée de la fertilité de chaque membre du couple, les spécialistes sont capables d’établir un diagnostic et de le diriger vers un traitement adapté. Mais l’infertilité d’origine inconnue reste encore un grand débat dans le domaine de la PMA et les dernières avancées offrent de nouvel espoir aux patients concernés.

Infertilité inexpliquée et FIV:

Face à une infertilité d’origine inconnue, la Fécondation In Vitro permet de tester la compatibilité des ovocytes et des spermatozoïdes. En réalisant la fécondation en laboratoire, les biologistes vont ainsi pouvoir mettre en contact les deux gamètes et détecter un possible échec de fécondation. La technique ICSI pourra alors aider à la fécondation et permettre d’obtenir des embryons viables pour le patient. La FIV aura ainsi le double intérêt de comprendre la cause de l’infertilité et d’y remédier grâce à des techniques sûres en laboratoire.

La FIV offre une solution dans la grande majorité des cas d’infertilité d’origine inconnue et c’est le traitement qui sera proposé aux femmes sans problème d’infertilité apparent.

L’explication par la génétique

Les avancées en matière d’étude génétique aident aujourd’hui de nombreux patients à donner naissance à un enfant en bonne santé après un traitement de PMA. En cas d’infertilité inconnue, il est possible d’effectuer un diagnostic génétique sur les embryons : Le Diagnostic Génétique Préimplantatoire. Ce test permettra aux patients de connaître la viabilité des embryons obtenus par FIV et de ne transférer que les embryons sains. Il sera préconisé pour les patients avec des antécédents de fausse-couche à répétition ou échecs d’implantation.

Les diagnostics d’échec de fécondation ou d’altérations génétiques sur les embryons, pourront ainsi aider les patients à se diriger, en tout état de cause, vers un don d’ovocytes ou de sperme.

L’endomètre au cœur des dernières recherches

Les études sur l’endomètre sont de plus en plus utilisées par les spécialistes en PMA, pour expliquer des échecs d’implantation. De nombreux tests permettent de contrôler la réponse immunitaire de l’utérus (test MatriceLab) ou encore pour déterminer la fenêtre d’implantation de l’endomètre (test Réceptivité Endométriale). Ces examens, qui s’effectuent par biopsie de l’endomètre, aideront ainsi à établir des protocoles personnalisés pour chaque patiente suivant les résultats obtenus.

L’endomètre sera ainsi observé pour éviter un possible rejet de l’embryon, et son activité immunologique ou sa préparation à l’implantation sera corrigé.

Votre diagnostic personnalisé chez ProcreaTec

Les spécialistes de ProcreaTec établiront un diagnostic individualisé et poussé pour ne rien laisser au hasard pour votre traitement. Après une série d’examens de base et une première consultation médicale, nos médecins cherchent à cibler les causes d’infertilité de chaque patient et préparer un protocole clinique adapté. ProcreaTec participe également aux avancées en matière de PMA en développant des projets de recherche visant l’amélioration des traitements et des taux de réussite.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *