Les sodas et le sperme

Futurs pères : attention aux boissons gazeuses. Les hommes qui désirent être pères doivent modérer leur consommation de sodas carbonatés et sucrés : en boire de façon incontrôlée affecte la qualité du sperme. C’est la conclusion d’une étude danoise qui a analysé la corrélation entre ce type de boisson carbonatée, le nombre de spermatozoïdes et donc la qualité du sperme.

A l’origine de cette recherche, un contrôle de santé routinier pour déterminer l’aptitude de jeunes de 18 ans à faire leur service militaire. Après avoir étudié 2 554 jeunes, entre 2001 et 2005, ils ont découvert que la fertilité chez les hommes jeunes était inversement liée à la consommation de sodas. Une habitude qui, catapultée pas les établissements de restauration rapide, a connu une augmentation considérable de ventes.

La faible qualité du sperme peut être un reflet du régime pauvre en général, et pas seulement une conséquence des sodas, signale Tina Kold Jensen, une des chercheuses de l’Université du sud du Danemark et de Rigshospital, responsables de la publication dans la revue American Journal of Epidemiology. Ils ont tiré ces conclusions à partir du lien entre les boissons gazeuses et les fast-foods.

Jensen a aussi indiqué qu’une diminution importante du nombre de spermatozoïdes avait été observée chez des sujets qui consommaient plus de 14 bouteilles de 500 ml par semaine, présentant des différences significatives par rapport à ceux qui en buvaient moins. L’étude a écarté la caféine comme facteur important, avançant que la qualité du sperme ne démontrait pas d’altérations sous l’influence du café.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *