Les raisons de l’épuisement de la réserve ovarienne

Les raisons de l'épuisement de la réserve ovarienne.La réserve ovarienne est la capacité de l’ovaire à produire des ovocytes ou des ovules capables d’être fécondés. Tout au long de la vie d’une femme, la réserve ovarienne diminue. Aussi surprenant que cela puisse paraître, à la 28ème semaine de grossesse, les ovaires des fœtus de sexe féminin ont entre 6 et 7 millions d’ovules immatures. À la naissance, on estime qu’ils ont environ 2 millions d’ovules. À la puberté, il en reste quelque 500 000, à l’âge de 38 ans, quelque 25 000 et entre 38 et 51 ans, l’âge moyen de la ménopause, la perte d’ovules s’accélère jusqu’à ce que les ovaires ne cessent de fonctionner totalement.

La grande question est : Pourquoi cette réserve ovarienne s’épuise tout au long de la vie d’une femme ? Il est évident que la fertilité dépend d’une horloge biologique qui définit la diminution des ovocytes et leur qualité. Mais comment ça marche ?

Dans des études récentes, Titus et des collaborateurs du New York Medical College de Rye, à New-York, ont observé que lorsqu’il y avait une rupture – fait fréquent – à un certain point de la double hélice de l’ADN (l’information génétique) de l’ovule qui vieillit, il a de moins en moins de ressources pour réparer les dommages. Dans des termes plus simples, il existe des protéines responsables de la réparation des mécanismes internes de l’ovocyte et elles sont de moins en moins efficaces avec l’âge. Un ovocyte qui est inefficace ne peut pas non plus être fécondé car il n’est pas en bonne santé. L’ovule programme alors sa propre mort (apoptose), puis il disparaît. La réserve ovarienne diminue donc sur deux aspects : la qualité et la quantité des ovocytes qui restent dans les ovaires.

Ces nouvelles études montrent qu’il existe plusieurs gènes chargés de la réparation de l’ovocyte, et que si ce mécanisme ne fonctionne pas bien, la réserve ovarienne s’épuise plus tôt que prévu sans que nous soyons capable de faire quoi que ce soit pour l’arrêter. Quand les recherches auront plus avancé, peut-être serons-nous capables de freiner cet épuisement, bien qu’il semble que ce ne soit pas pour bientôt.

Une des meilleures décisions que puisse prendre une femme en âge d’avoir des enfants, c’est de préserver sa fertilité grâce à la technique de vitrification des ovocytes, c’est-à-dire la congélation de ses ovocytes, afin de pouvoir choisir le bon moment pour être mère. Dans les centres d’assistance médicale à la procréation, les spécialistes en PMA peuvent conseiller les femmes sur cette technique de cryoconservation pour conserver leurs ovocytes. Cette technique est également recommandée aux femmes atteintes d’endométriose ou de cancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *