Fertilité et acupuncture

Fertilité et acupunctureLes chinois étudient depuis des milliers d’années la fertilité ainsi que son traitement grâce à l’acupuncture et aux plantes naturelles. Cette tradition vient du fort caractère patriarcal de leur culture, où l’absence d’un héritier était considérée comme une catastrophe pour un monarque ou une personne d’importance.

Nous avons demandé à la Docteur Jennifer Rayward, directrice de ProcreaTec, son opinion sur l’efficacité ou non de l’acupuncture dans le cas des traitements de fertilité. « Nous avons fait beaucoup d’efforts pour rechercher si l’acupuncture augmentait les taux de grossesse dans les traitements de fertilité. Comme il n’existe pas de protocole fixe, c’est très difficile de comparer les résultats et d’avoir des informations très détaillées et fiables pour confirmer si elle augmente ou non ce taux. Personnellement, je pense que quand un patient prend bien en main son traitement de fertilité, prend soin de lui, fait des exercices, essaie de faire diminuer son stress, mange sainement ou prend le temps de consulter un acupuncteur, les traitements fonctionnent généralement mieux ».

La médecine traditionnelle chinoise est pratiquée depuis déjà de nombreuses années aussi en occident. Une de ses techniques est l’acupuncture, qui consiste à poser des aiguilles ultra-fines sur différents points du corps qui font partie des lignes d’énergie ou méridiens. Du point de vue de la médecine chinoise traditionnelle, il existe un déséquilibre énergétique chez une femme ou un homme qui souffre de problèmes de fertilité. En appliquant les aiguilles, on stimule le rééquilibre du flux d’énergie. Du point de vue occidental, les médecins voient les points d’acupuncture comme des points pour stimuler les nerfs, les muscles et le tissu conjonctif. La stimulation semble augmenter l’activité des neurotransmetteurs naturels contre la douleur et augmente le flux sanguin.

« Certains patients ne demandent le traitement que le jour du transfert d’embryons, d’autres eux commencent beaucoup plus tôt », explique la Docteur Rayward. « Miosotys Escalona, notre acuponctrice à ProcreaTec, me dit toujours qu’avant de transférer les embryons, nous devons bien préparer leur nouvelle maison et établir un bon équilibre physiologique et émotionnel. Pour atteindre cet objectif, la patiente peut, si elle le souhaite, avoir recours à un traitement préalable d’acupuncture dont le but est précisément d’essayer que l’organisme se trouve dans le meilleur état d’équilibre possible ».

« Quant à l’efficacité de l’acupuncture pour augmenter le taux de grossesse, nous avions commencé à mener une étude parmi nos patients, mais les dates de début de traitement étaient si disparates les unes des autres, qu’on n’a finalement pas pu la réaliser », explique la docteur.

Acupuncture ou pas dans les traitements de fertilité ? « Il ne fait pas de doute que si elle a perduré des milliers d’années, elle a certainement des effets positifs. Nous aurons sûrement plus d’informations scientifiques dans les années à venir pour pouvoir mesurer définitivement son effet dans le cadre de la médecine occidentale », conclut la Docteur Rayward.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *