Fausses-couches à répétition. Qu’est-ce que c’est? Comment se produisent-elles? Comment les traiter?

 

women-188160_640

La Société Espagnole de Fertilité définit les fausses-couches à répétition comme la perte de trois ou plus de trois grossesses consécutives avant la 20ème semaine. Cependant, après un ou deux fausses-couches, les probabilités d’une autre fausse-couche augmentent par rapport aux autres personnes n’en ayant pas subie, et les analyses devraient être réalisées à ce moment-là.

Parfois les fausses-couches précoces ne sont pas détectées à temps et sont apparentées à de simples retards de règles. Dans la plupart des cas, une seule fausse-couche ne conditionne pas les possibilités d’une grossesse postérieure. Pratiquement 90% de ces femmes pourront tomber enceinte et arriverons à mener à terme leur grossesse. Cependant, 10% des femmes affectées subiront une autre fausse-couche. Dans cette situation, il faudra réaliser une étude détaillée pour en trouver la cause et pouvoir ainsi établir un traitement effectif pour éviter une nouvelle perte.

Causes prouvées

Causes féminines :

–   D’origine génétique: Il est prouvé que chez les femmes faisant des fausses-couches, il existe des troubles chromosomiques. Mais, cependant les facteurs génétiques sont moins fréquents pour les cas de fausses-couches à répétition.

–   Syndrome antiphospholipide: les causes des fausses-couches à répétition sont souvent classées comme inconnues, et dans certains cas correspondent à des causes de type immunologique.

D’après les dernières études, nous estimons que 10%-15% des fausses-couches à répétition sont dues au syndrome antiphospholipide, qui se manifeste sous formes de différentes pathologies pour lesquelles les anticorps circulants dans le sang maternel provoqueraient des troubles de l’embryon.

Causes masculines:

Elles sont normalement dues à des troubles chromosomiques présents dans le spermatozoïde. Pour un meilleur diagnostic, nous réaliserons un caryotype par prise de sang et un FISH sur le sperme. Bien qu’il n’existe pas de traitement en tant que tel, nous pouvons tout de même agir en fonction du trouble rencontré, le plus courant étant de réaliser un traitement de fécondation in vitro avec un diagnostic génétique préimplantatoire et ainsi pouvoir transférer les embryons sains. Si le trouble en question empêche toute action, il sera recommandé d’utiliser le sperme d’un donneur pour éviter des anomalies.

Causes non prouvées mais probables:

–   D’origine anatomique: quelques malformations utérines peuvent provoquer des fausses-couches dans la phase avancée de la grossesse ou  des accouchements prématurés.

–   Trombophilies: caractérisées par un déséquilibre entre les systèmes de coagulation et fibrinolyse, favorisant la première.

Causes non-prouvées ou avec peu d’évidences scientifiques.

–    Endocrines: Hypothyroïdie ou diabètes pourront être la cause d’une fausse-couche chez les femmes qui ne sont pas soignées correctement. Les premières semaines de la grossesse tiennent grâce à la sécrétion hormonale de l’ovaire, concrètement ce sera le corps lutéal qui produira la plupart des hormones nécessaires. Un déficit de sécrétion pourra causer  une perte précoce de la grossesse. Dans les cas de patientes présentant le syndrome de l’ovaire polykystique, il y a un plus grand pourcentage de fausses-couches, qu’on attribue à des troubles hormonaux liés aux taux élevés de LH dans la première phase du cycle menstruel.

–   D’autres maladies infectieuses ou auto-immunes sans être des syndromes antiphospholipides ont été attribuées aux fausses-couches à répétition, mais pour l’instant il n’y a pas d’étude le démontrant.

Pour une bonne évaluation, nous devrons réaliser des caryotypes des deux conjoints, une étude antiphospholipide et une étude morphologique de la cavité utérine. Il est conseillé de faire une étude de trombophilies s’il y a eu trois ou plus de trois fausses-couches. Il serait aussi important de réaliser le FISH sur les spermatozoïdes si besoin. Evaluer le DGP après une étude basique de fausses-couches à répétition positive.

Pour une bonne évaluation, ProcreaTec met à la disposition des patientes tous les moyens nécessaires, y compris un service de psychologie pouvant vous aider pendant le processus, et qui prennent en compte l’impact psychologique que peuvent supposer les fausses-couches. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *