Être mère à 40 ans

Procreatec madre 40 años

Conseils pour que la recherche de la grossesse et la grossesse en elle-même ne présentent pas de risque pour la santé de la femme.

Les changements dans la société actuelle ont produit une avancée de l’âge du désir d’être mère. En moins de 10 ans, l’âge moyen de la femme qui décide d’être mère, au moins dans les pays Européens, est passé de 27 à 32 ans.

Cela est dû aux changements sociaux des dernières décennies où la femme a pu avoir accès à l’Université et le marché du travail, tout cela en retardant la maternité.

Mais cette donnée va en contre de l’âge biologique de la femme, puisque l’âge optimum de la fertilité reste encore de 22 à 33 ans. Cela explique la récente avancée des techniques de reproduction humaine assistée, qui permettent à la femme d’avoir des enfants au moment où elle le désire.

Nous devons avoir conscience de la réalité qui nous entoure, et il est évident que la femme d’aujourd’hui a retardé son désir d’être mère. Nous devons alors informer des problèmes auxquelles elles s’exposent, mais aussi des soins auxquels elles peuvent accéder pour éviter ces risques médicaux.

Certains des risques liés à l’âge sont:

–          La diminution de la fertilité avec l’âge: même si l’âge ne devrait pas influencer la santé générale et l’état physique de la femme, la qualité ovarienne diminue drastiquement à partir de 33 ans. C’est là que les techniques d’assistance à la reproduction jouent un rôle important puisqu’elles augmentent les possibilités de grossesse, soit grâce à la sélection d’embryons soit grâce au don.

–         La mauvaise qualité ovarienne implique de nombreuses altérations génériques importantes qui sont les principales raisons des difficultés à avoir un enfant en bonne santé.

Par exemple, selon l’Institut National de Santé Infantile et Développement Humain, plus l’âge de la femme augmente, plus l’enfant aura de risques de présenter le syndrome de la trisomie 21.

–          Ainsi, l’augmentation de l’âge maternel peut parfois occasionner une augmentation de pertes fœtales, observées chez plus de 21% des patientes de plus de 40 ans, et 4,95% des patientes de moins de 30 ans (selon la Société Espagnole de Fertilité). La plupart du temps, ces fausse couches ou pertes sont dues à des anomalies chromosomiques.

–          Complications de gestation qui implique une grossesse à haut risque, comme de l’hypertension artérielle, du diabète, qui sont plus fréquents chez  les femmes de plus de 40 ans, même si elle n’en souffrait pas avant.

Soins pour pallier les effets du facteur de l’âge:

Phase préalable à la grossesse:

–          Consultez un spécialiste dès vous décidez de faire un enfant, le temps qui passe n’est pas un atout.

–          Gardez une vie saine: poids adéquat, alimentation saine, activité physique, etc.

–          S’assurer du contrôle de maladies comme la pression artérielle élevée, le diabète,  l’hypothyroïdie, les affections cardiaques, etc. Dans tous les cas, il est conseillé d’avoir la confirmation d’un spécialiste avant de commencer à songer à la grossesse.

Une fois obtenue la grosses tant désirée,  nous pouvons continuer d’aider notre corps pendant ce long processus.

Soins pendant la grossesse:

–          Avoir une alimentation saine et appropriée, les nutritionnistes peuvent être de bons conseils pendant la grossesse. Un contrôle adapté de protéines, vitamines, etc. favorisera un bon développement.

–          Réaliser une activité physique correcte et éviter, dans la mesure du possible, la sédentarité : ceci est primordial pour le tonus musculaire de la mère.

–          Equilibre émotionnelle, l’entourage et la stabilité mentale aideront à améliorer la santé  pendant la grossesse.

–          Avoir un contrôle clinique régulier et adapté de la grossesse, toute complication sera ainsi détectée le plus tôt possible sans mettre en danger la santé de la femme.

Mais même si avoir un bébé après 40 ans semble être un parcours semé d’embuches, il faut souligner que grâce aux avancées de la médecine, la plupart des femmes dans ce cas accouchent d’enfants en pleine forme.

D’autre part, un équilibre au niveau émotionnel et socio-professionnel fournira une stabilité à la femme, et cela lui permettra de profiter du défi d’être mère autrement. Une fois la vie et la carrière professionnelle établie, elles bénéficient d’un temps précieux pour la maternité.

Si vous avez plus de 40 ans et vous pensez à être mère, vous n’y arrivez pas ou vous n’avez pas essayé, nous vous invitons à venir dans notre clinique. Nous pourrons nous aider à obtenir une grossesse saine et avec le moins de risques possibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *