Endométriose et congélation d’ovocytes

Endométriose et congélation d’ovocytes

Endométriose et fertilité

L’endométriose est une maladie chronique et progressive qui agit sur l’appareil reproducteur de la femme. C’est une des causes les plus fréquentes d’infertilité et elle touche aujourd’hui 15% des femmes en âge de procréer. En s’installant dans les ovaires, les trompes de fallope ou encore la cavité utérine, cette maladie endommage la qualité des ovocytes, la réserve ovarienne et peut empêcher la fécondation naturelle. C’est pour cela que les femmes en désir d’enfant font souvent appel à la Fécondation In Vitro pour obtenir une grossesse.

Une maladie mal diagnostiquée

L’endométriose est encore trop peu diagnostiquée et beaucoup de femmes en souffrent dans le savoir. L’âge étant un facteur important de la fertilité, une prise en charge très tôt est préférable pour orienter les patientes vers le traitement le plus adéquat.

Nous conseillons à toutes les femmes souffrant de règles douloureuses et abondantes d’en parler à leur médecin afin d’en rechercher la cause.

Que faire si j’ai de l’endométriose?

Toutes les femmes souffrant d’endométriose ne sont pas infertiles et il faudra alors définir avec votre médecin le stade de la maladie. Dans certaines cas, les tissus et kystes endométriaux devront être opérés, mais cela oblige parfois à quitter du tissu ovarien sain, en diminuant ainsi la réserve ovarienne. À l’heure actuelle, les opérations en âge reproductif ont tendance à être éviter.

Si a patiente n’arrive pas aà tomber enceinte naturellement, elle pourra avoir recours à la fécondation in vitro ou même au don d’ovocytes., selon les recommandations de son médecin.

Endométriose: est-ce que je peux vitrifier mes ovules?

La vitrification d’ovocytes se présentent comme une des meilleures option pour préserver la fertilité des femmes souffrant d’endométriose. Pour des femmes diagnostiquée très tôt avec un stade de maladie avancée, le médecin pourra le proposer directement aux patientes. Mais ce n’est pas toujours le cas, et les femmes sont souvent mal orientées.

Le recul généralisé de l’âge de la maternité et la progression de la maladie font que beaucoup de femmes choisissent la solution de la préservation de la fertilité.

La stimulation ovarienne empire-t-elle l’endométriose?

Une patiente souffrant d’endométriose peut tout à fait suivre une stimulation ovarienne sans qu’il n’y ait de conséquence sur sa maladie. Avant de commencer le traitement, votre spécialiste devra évaluer la situation de l’endométriose et vous conseiller sur les chances de réussite du traitement. Grâce à un suivi échographique et le contrôle des marqueurs à sang, votre gynécologue décidera de commencer une stimulation directement, ou de vous y préparer quelques mois à l’avance grâce à un traitement atténuant l’activité de l’endométriose.

Le protocole utilisé sera ensuite le même que pour une patiente saine, à savoir l’injection quotidienne d’hormones agissant sur la croissance des ovocytes (FSH, LH).

Congélation d’ovocytes: Est-ce douloureux?

L’endométriose étant en soi une maladie très douloureuse, certaines femmes sont réticentes à l’idée de se lancer dans un traitement lourd. La vitrification d’ovocytes consiste en une stimulation ovarienne (injection sous-cutanée quotidienne à faire soi-même) puis une ponction sous anesthésie, toutes deux indolores. La patiente pourra ensuite reprendre une activité normale sans avoir à garder une période de repos. Il faut compter que le traitement est rapide (10-15 jours) et les ovocytes pourront ensuite être préservés jusqu’à ce que la femme décide de les utiliser , sans leur qualité ne soit endommagée.

Pour plus d’information sur la congélation d’ovocytezs chez Procreatec, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *