Fertilité Nouvelles

Comprendre votre réserve ovarienne

Comprendre votre réserve ovarienne. Qu’est-ce que la réserve ovarienne ?

La réserve ovarienne est un indicateur fondamental dans la réalisation du diagnostic d’infertilité.

Il s’agit de la quantité de follicules et donc d’ovocytes que la femme peut produire tout au long de sa vie. La réserve ovarienne est déterminée dès la naissance de la femme et diminuera après chaque cycle. Elle n’est donc pas renouvelable et ne peut pas être récupérée.

Comment évaluer la réserve ovarienne ?

L’évaluation de la réserve ovarienne intervient en général lorsque la femme rencontre des problèmes pour tomber enceinte. Votre gynécologue va donc pratiquer plusieurs examens pour vérifier la bonne santé de votre activité ovarienne, à savoir :

Une échographie aux premiers jours du cycle, pour réaliser le comptage des follicules antraux. Au début de chaque cycle, plusieurs follicules seront disponibles mais un seul se développera jusqu’à l’ovulation. Les autres alors seront « perdus » et ne seront pas réutiliser pour un autre cycle. Lors de cet examen, nous pourrons vérifier la réserve ovarienne à un moment donné, et plus le nombre de follicules sera élevé, plus la réserve ovarienne sera bonne.

L’hormone antimüllérienne: il s’agit ici du meilleur reflet de la réserve ovarienne. Cette hormone secrétée par les follicules, nous donnera une bonne idée de la situation de la femme et pourra nous alerter rapidement sur une éventuelle diminution précoce de la fertilité. Pour une bonne réserve ovarienne, l’ AMH devra se située entre 2.0 et 7.0 ng/ml.

Les hormones de fertilité en début de cycle : Il est important de réaliser une prise de sang entre le 1er et le 4ème jour des règles pour vérifier les taux de FSH, LH et Oestradiol. L’hormone FSH située entre 3 et 10 mIU/ml sera le signe d’un bon fonctionnement ovarien. Au-delà de 10 mIU/ml, nous y verrons un signe de diminution du système ovarien, au-delà de 30 mIU/ml, un signe de ménopause.

Contactez-nous

 

Qu’est-ce qu’une bonne réserve ovarienne ?

Le diagnostic sur la réserve ovarienne dépend énormément de l’âge de la patiente ainsi que de son état de santé. Il n’y a malheureusement pas de moyenne exacte d’ovocytes pour parler de bonne réserve ovarienne ou pour espérer avoir de bonnes chances de grossesse.

Si l’on se base sur les différentes études qui ont été faites sur la préservation de la fertilité (congélation d’ovocytes), on remarquait qu’une femme de moins de 35 ans qui vitrifiait 12 ovocytes avait 60% de chance de tomber enceinte, ce chiffre s’élevait à 80% avec 20 ovocytes.

La réserve ovarienne constitue un indice important dans la fertilité, mais il faut bien comprendre que ce n’est pas tant la quantité qui compte, mais la qualité.

À partir de 35 ans, les malformations génétiques sont de plus en plus présentes dans les ovocytes, et on les retrouve à plus de 80% chez les femmes de 40 ans.

Que faire si la réserve ovarienne diminue ?

Si vous essayez de tomber enceinte depuis plus d’un an (6 mois pour les femmes de plus de 35 ans), et que votre bilan de réserve ovarienne montre une diminution de la réserve ovarienne, vous devez alors consulter un spécialiste de la fertilité. Il pourra vous orienter vers un protocole adapté à votre dossier médical : stimulation ovarienne, Insémination Artificielle ou FIV. + info.

Si vous observez une diminution de votre réserve ovarienne mais vous en voulez pas tomber enceinte tout de suite, alors notre conseil serait de préserver votre fertilité à l’état actuel et congeler vos ovocytes. C’est un procédé qui vous permettra d’affronter sereinement l’avenir sans pour autant devoir penser à votre horloge biologique. + info

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Catégories

Archives