Centre de Reproduction Assistée Nouvelles Reproduction Assistée

Comment interpréter les taux de réussite d’une clinique de PMA ?

Comment interpréter les taux de réussite d’une clinique de PMA ?

 Taux de réussite

Les taux de réussite dans la Reproduction Assistée peuvent être perçus comme un véritable hiéroglyphe. Néanmoins, c’est un facteur à prendre en compte pour en savoir plus sur quelle clinique choisir pour votre traitement de fertilité. Pour cela, chez ProcreaTec, nous allons vous expliquer les différentes dénominations utilisées en laboratoire.

 Taux d’implantation

Pourcentage d’embryons implantés par transfert.

  • Taux de grossesse par transfert

Pourcentage de patients qui réussissent à obtenir une grossesse après chaque transfert embryonnaire.

  • Taux de nouveau-né vivant (RNV)

Pourcentage de patients qui obtiennent une grossesse après un transfert et arrivent à terme avec un nouveau-né vivant.

  • Taux de grossesse cumulé

Probabilité d’obtenir une grossesse en prenant en compte les transferts d’embryons à frais et transferts d’embryons vitrifiés.

Quand nous parlons de taux de grossesse, il est important de différencier certains concepts. Le taux de grossesse général fait référence à l’obtention d’un test de grossesse positif après un traitement. Ces taux prennent en compte les grossesses biochimiques, pour lesquelles le taux est positif mais il n’y a pas de grossesse confirmée à l’échographie. Le taux de grossesse clinique : pour lequel la grossesse est confirmée par échographie par la visualisation d’un ou plus de sacs embryonnaires et les embryons.

Chez ProcreaTec, lorsque nous parlons de taux de grossesse, nous parlons toujours de grossesse clinique.

Nos résultats

Plus de la moitié de nos patientes (55%) obtiennent un test positif en cycle propre (avec leurs propres ovocytes). Un pourcentage bien supérieur au Registre national de la SEF (Société Espagnole de Fertilité) qui indique que seulement 36,4% obtiennent un résultat positif. Comme nous l’avons dit plusieurs fois, l’âge de la femme est un facteur clé pour obtenir une grossesse, mais les patientes de ProcreaTec obtiennent également de bons résultats malgré leur âge.

78% de nos patientes de moins de 35 ans obtiennent un test de grossesse positif; contre 46,5% du Registre national de la SEF. Pour la tranche d’âge de 35 à 39 ans, 64% obtiennent une grossesse, contre 37,1% du Registre de la SEF. Enfin, 33% des pacientes de 40 ans ou plus, obtiennent une grossesse avec leurs propres ovules, contre 22,4% du Registre SEF.

D’autre part, sur les cycles avec des embryons propres dévitrifiés, le taux de réussite est de 50%. Nous obtenons des résultats identiques dans les cycles de FIV avec diagnostic génétique préimplantatoire (DPI).  Pour l’Insémination Artificielle, 13% des patientes utilisant le sperme de leur conjoint obtiennent une grossesse ; contre 21% avec sperme de donneur.

Pour le don d’ovocytes, les chiffres sont encore plus élevés. 65,2% des patientes obtiennent une grossesse contre 54,2% du Registre de la SEF sur des cycles frais. Alors que 55% ont un résultat positif sur des cycles de transfert d’embryons dévitrifiés.

Registre SEF

Le Registre National d’Activité 2015 est le registre officiel de techniques de reproduction assisté du Ministère de la Santé. Il comprend l’analyse statistique final et l’exploitation de ces données réalisées par la Société Espagnole de Fertilité (SEF). Il s’agit ainsi de données nationales officielles qui recouvrent la totalité des Techniques de Reproduction Assistée (TRA) réalisées en Espagne pendant l’année 2015 et leurs résultats.

Ce Registre recueille les données de 287 centres espagnols qui présentent des techniques de reproduction assistée. Il différencie deux techniques : FIV/ICSI (fécondation in vitro/injection intracytoplasmique de spermatozoïdes), qui consiste en l’union de l’ovule avec le spermatozoïde en laboratoire, pour obtenir des embryons pour transférer à l’utérus maternelle, afin d’avoir une grossesse évolutive à terme ; et l’IA (insémination artificielle), qui consiste en l’insertion du sperme dans l’utérus de la femme, pour favoriser la fécondation de l’ovule et du spermatozoïde. Pour l’insémination artificielle, on parle d’Insémination Artificielle avec sperme du conjoint (IAC) ou insémination artificielle avec sperme de donneur anonyme (IAD).

 

blog

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour publier un commentaire

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Catégories

Archives