Comment choisir sa clinique de fertilité ?

Dans une récente publication américaine, nous pouvions y trouver un guide sur comment choisir une clinique de fertilité. Mais par n’importe quelle clinique, comment choisir votre clinique de fertilité.  

Après avoir pris assumer le fait de consulter un spécialiste pour pouvoir tomber enceinte, la question qui se pose est : Vers qui dois-je me diriger maintenant ? Après un an de test de grossesse négatif, de rendez-vous chez le gynécologue, il faut franchir le pas et se rendre à un centre spécialisé et ne plus perdre de temps en essai infructueux.

clinique de fertilité

Mais alors comment choisir la meilleure clinique de fertilité ?

Chercher sur internet? Demander à des amis? À notre famille? Demandes des références à notre médecin de confiance?

Toutes ses méthodes sont bonnes, du moment que vous consultiez des pages internet de confiance, ou que vous demandiez à des amis ou proches qui connaissent les processus et qui peuvent vous conseiller, ou si votre médecin sait quel est le meilleur centre pour que vous vous sentiez à l’aise.

De plus, nous devons prendre en compte l’aspect économique. Si par exemple nous avons une mutuelle, il faudrait se renseignement sur la couverture des soins à l’étranger. Il en est de même pour la Sécurité Sociale et voir ce qui pourrait être pris en charge.

L’un des conseils que nous trouvons dans ce guide est de ne pas choisir la clinique en fonction du coût des traitements mais que votre décision soit un choix personnel car il y a tellement de facteurs à prendre en compte qu’ils peuvent pas tous correspondre.

Les cliniques proposant des offres, réductions ne sont pas non plus très fiables et ces traitements « low-cost » se transforment bien souvent en résultat négatifs. La déception sera d’autant plus grande car vous auriez choisi un centre en fonction du prix et tout en sachant que la qualité des services sera moindre.

Si nous continuons sur les conseils de ce guide, la seconde étape est de se rendre à deux ou trois cliniques, et se fier à la première impression. Nous devons nous sentir en confiance et sécurité.

L’étape suivante est de se renseigner sur les taux de réussite. Ils doivent d’abord être visibles sur la web ou publiées de manière à ce que le futur patient puissent en prendre connaissance et les comprendre. Il faut aussi que les résultats soient audités. Les Etats-Unis comptent sur leur propre société de reproduction assistée qui audite les résultats de certains centre (SART). En Espagne cet organisme est représenté par la Société Espagnole de Fertilité (SEF) qui audite les résultats de certains centres et publie uniquement les résultats 100% fiables et fournis par des centres hautement qualifiés.

Un autre élément à vérifier est le taux de transfert d’un seul embryon, même si l’idée d’avoir des jumeaux est attirante, il est préférable de travailler pour un objectif viable en ne transférant qu’un seul embryon au stade de blastocyste et d’avoir un bébé en bonne santé, sans risque pour la mère. Le fait que le centre ait un taux de réussite élevé au stade de blastocyste et sur le transfert d’un seul embryon est un indice de qualité et professionnalisme.

La situation géographique est-elle un indicateur pour choisir notre centre?

Selon le guide, écrite après 5 ans de traitements en reproduction assistée, la distance en train, voiture, métro, etc… ne devrait pas être un inconvénient pour faire un traitement, et les déplacements seront récompensés à la fin du processus.

Dans notre prochaine publication, nous développerons ce guide, en nous penchant sur les aspects qu’il faut prendre en compte quand nous nous rendons à la première visite et après l’obtention du diagnostic.

primera fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *